Quand c’est pas l’un, c’est l’autre ! C’est un peu le leitmotiv de cette saison en F1. Après Nico Rosberg il y a deux semaines en Autriche, c’est Lewis Hamilton qui s’est imposé ce dimanche au grand prix de Grande-Bretagne.

Les qualifications, disputées sous une pluie intermittente, n’avaient pourtant pas été très favorables au britannique : il avait renoncé à terminer son dernier tour lancé, ignorant que le dernier secteur s’était beaucoup amélioré depuis son dernier passage. Résultat : une 6ème place « seulement » sur la grille, alors qu’il pouvait aisément viser la pôle… Rosberg ne s’est pas privé de le lui ravir, il partira donc devant tout le monde pour la 4ème fois cette saison. Autres « victimes » des qualifications, les Ferrari et les Williams ne passeront même pas le cap de la Q1 par manque d’anticipation…

GP-Silverstone-1

La course s’est déroulée sur le sec, mais le départ fut pour le moins mouvementé… Felipe Massa reste scotché sur la grille (la faute à Rosberg selon lui, ce dernier aurait effectué son tour de chauffe trop lentement ce qui aurait conduit à une surchauffe de l’embrayage de la Williams qui a été obligée de s’arrêter pendant le tour…). Sebastian Vettel loupe aussi son envol et perd 3 places, et quelques instants plus tard Kimi Raikkonen va violemment heurter le rail après un violent coup de raquette en revenant sur la piste après une excursion dans le dégagement du quatrième virage. Massa ne peut éviter la Ferrari en perdition et la heurte de l’arrière. Plus de peur que de mal pour le pilote Ferrari (qui aurait du en rester à son autre tondeuse), qui ne souffre que de quelques contusions aux jambes. Il sera néanmoins forfait pour les essais privés qui débutent demain à Silverstone, et c’est Jules Bianchi qui prendra sa place mercredi au volant de la F14 T. Celui qui le plus souffert dans l’opération, c’est le rail de sécurité : la course va être interrompue pendant près d’une heure pour permettre son remplacement !

Après la -longue- pause, la course est relancée derrière la voiture de sécurité, et Rosberg gèrera parfaitement le restart en se créant d’office un large matelas d’avance. Derrière, plusieurs pilotes vont animer la course avec de belles remontées. Valtteri Bottas notamment, parti 14ème, et qui nous gratifie d’une série de dépassements propres et sans appel. Il pointe déjà en 6ème position au 6ème tour ! Un peu plus loin, Fernando Alonso n’est pas en reste puisqu’il est passé de la 16ème à la 8ème position dans le même temps. Hamilton est déjà derrière Rosberg au 5ème tour, les qualifications ne sont donc pas si importantes que ça pour lui finalement, sa Mercedes lui permettant de revenir sur ses adversaire « facilement »…

GP-Silverstone-4

Alonso va néanmoins voir sa chevauchée fantastique se compliquer : il écope d’un stop&go de 5 secondes pour avoir loupé son emplacement sur la grille de départ ! Il purgera cette pénalité lors de son premier arrêt aux stands.

La figure artistique du GP est signée Maldonado, qui s’est envolé après avoir été percuté par Gutierrez (revanche de Bahrein?) :

GP-Silverstone-2

Rosberg caracole en tête mais après son changement de pneus il prévient son équipe d’un soucis lors du rétrogradage. Hamilton remonte petit à petit sur lui, mais l’allemand devra finalement renoncer définitivement au 29ème tour. La routourne a tourné !

Hamilton s’empare donc du commandement et ne le lâchera pas jusqu’au terme de la course, en ayant toujours une avance insolente sur ses plus proches poursuivants !

GP-Silverstone-3

L’action aura donc lieu derrière, Bottas parvient à remonter jusqu’en 2ème position, tandis qu’on assiste à une lutte musclée durant plusieurs tours entre Alonso et Vettel. L’espagnol défend ardemment sa position, un peu trop pour le quadruple champion du monde et les 2 pilotes nous offrent des « complaintes radiophoniques » dignes d’une cour d’école, on s’en serait bien passé tant la lutte en piste fut belle ! Au final, c’est Vettel qui aura le dernier mot, et tout ça pour la 5ème place !

podium-F1-silverstone-2014

Hamilton remporte donc son Grand Prix national pour la deuxième fois, 6 ans après son premier succès sur ses terres. Le podium est complété par l’étonnant et très en forme Valtteri Bottas (2ème podium consécutif), au volant d’une Williams au top, et par Daniel Ricciardo qui y monte pour la 4ème fois de la saison (trois 3ème places et une victoire, au Canada).

Le classement complet :

classement-silverstone-2014

Au championnat, Hamilton fait une très bonne opération puisqu’il revient à 4 petits points de Rosberg :

classement-pilotes-silverstone-2014

Pour les constructeurs, Mercedes est toujours loin devant, et Williams ne devrait pas tarder à chipper la 3ème place à Ferrari… :

classement-constructeurs-silverstone-2014

Au rayon des news diverses et variées, il semblerait que ce soit quasiment signé entre Mercedes et Lotus pour la fourniture du moteur 2015. Quid de Romain Grosjean, soutenu par Renault ? Certains l’annoncent chez McLaren, en remplacement de Button… Affaire à suivre !

Caterham F1 a été officiellement vendue à un groupe d’investisseurs Suisses et du Moyen-Orient souhaitant rester anonymes… Colin Kolles, porteur du projet Forza Rossa pour 2015, s’occupera de la gestion du team, les rumeurs avaient encore une fois visé juste. Il se pourrait donc que les 2 équipes ne fassent finalement plus qu’une !

Prochaine course dans 2 semaines à Hockenheim !

GP-Silverstone-5

Crédits photos : Getty