Adrian Newey est, avec Gordon Murray, un des ingénieurs les plus brillants du monde des sports mécaniques des dernières décennies, va progressivement se retirer du monde merveilleux de la Formule 1 après avoir admis sa frustration du fait des règlements techniques qui évoluent vers toujours plus de contraintes, de contrôles et d’uniformisation.

Adrian Newey

Newey a déclaré à Silverstone lors du GP de Grande Bretagne que la tendance des règles édictées actuellement va dans le sens d’une série monotype pour ne pas dire monomarque et qu’à terme la F1 ne sera rien d’autre qu’une sorte de GP2 de luxe ou glorieux … uniquement du fait de son nom et de son histoire. Selon lui la F1 est en danger et n’a plus rien de prestigieux et d’innovant technologiquement. Dans un entretien accordé au Telegraph Adrien Newey explique que depuis quelques années son sport préféré est… la moto GP. Il poursuit et explique : « Lorsque vous regardez du sport et ce quelque soit le sport, vous recherchez généralement à vous identifier, pour des raisons diverses, à un des sportifs en compétition. Ainsi quand vous regardez le Moto GP, vous pensez avant tout que ces pilotes ou ces hommes là sont une sorte de surhommes, d’idoles ou d’exemple. Hélas ce n’est plus du tout ce que l’on ressent en regardant la Formule 1 actuelle. »

On ne peut que donner raison à Adrian Newey dans ses propos et la perception qu’il a de la Formule 1 actuelle. (NDLA : Niki Lauda a abondé dans ce sens ce week end en parlant de Vettel comme d’un gamin hurleur et effrayé au comportement puéril. Nous sommes bien loin des Senna, Hunt, Regazzoni, Villeneuve, Mansell ou même Alesi. Webber parti, il ne reste que Nico Rosberg pour être en phase avec l’image que l’on se fait du pilote de F1…)

Aussi Adrian Newey, 55 ans, ne va garder auprès de Red Bull plus qu’un rôle de consultant puisqu’il ne sera plus dans l’usine destinée à la fabrication des F1 mais à l’Advanced Technologies Centre. Le réputé ingénieur devrait travailler notamment sur un bateau destiné à la Coupe de l’America mais ce n’est pas tout puisqu’Andy Palmer fait savoir que dans le cadre du partenariat entre Red Bull et Infiniti, Adrian Newey pourrait travailler à la conception et au développement d’une supercar pour la division luxe de Nissan. Si l’affaire est définitivement confirmée, et après la Q50 Eau Rouge, une vraie supercar aiderait Infiniti à asseoir sa notoriété et son image dans le monde de l’automobile de luxe.
Imaginez quelques instants une Infiniti Essence revue et modifiée par l’ingénieur britannique, ça pourrait le faire !

Via WCF, TheTelegraph, FandeF1.