Ce weekend, le grand cirque de la Formule 1 s’envole sur le continent américain pour le Grand Prix des Etats-Unis 2018, plus précisément à Austin, au Texas. Ce Grand Prix peut donner la possibilité à Hamilton d’être sacré pour le 5ème fois champion du monde et d’égaler Juan Manuel Fangio. Rien que ça. Il y a 15 jours, au Japon, le Britannique avait déjà accentué son avance en s’imposant et en profitant d’une nouvelle contre performance de Vettel. L’Allemand a ainsi vu ses espoirs de titre pratiquement s’envoler. Voici le récap’ en images, de ce Grand Prix des Etats-Unis 2018.

Les Essais Libres : Hamilton reste favori.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les EL1 se sont déroulés sur une piste détrempée et fraîche du fait des intempéries qu’ont connu le Texas ces derniers jours. Mais la piste est praticable. Les pilotes peuvent rouler à l’aide de pneus intermédiaires. Le meilleur temps est signé par Hamilton devant son coéquipier Bottas et Verstappen. La séance a été marquée par un drapeau rouge. Leclerc est parti à la faute et passe par les graviers pour revenir en piste. L’occasion d’en déposer sur la piste.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les EL2 débutent quant à eux sous la pluie. Il faut attendre plus d’une heure avant qu’une voiture ne sorte en piste : la Toro Rosso d’Hartley. Logique puisque le Néo-Zélandais avait céder son baquet le matin. Vandoorne l’imite, lui aussi n’ayant pas roulé le matin. Raikkonen suit et signe le meilleur temps provisoire en maxi pluie. Mais Gasly est en tête peu après. Les Williams et les Sauber sont également sorties. A moins de 10 minutes de la fin de séance, la plupart des pilotes sortent en piste comme Hamilton et Vettel. Le Britannique signe d’emblée le meilleur temps de la séance en 1:48.716. A la fin de séance, le Britannique devance un incroyable Gasly devant Verstappen, 3e. Mauvaise nouvelle pour Vettel : l’Allemand est pénalisé de 3 places sur la grille de départ pour ne pas avoir suffisamment ralenti sous régime de drapeau rouge lors des EL1. Une pénalité contestée par certains dans le paddock qui peut tuer le peu de suspens restant au championnat.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les EL3 sont l’occasion pour les pilotes de rouler sur le sec pour la première fois ce week-end. Et cette fois-ci, ce sont les Ferrari qui sont sorties en tête à l’avantage de Vettel en 1:33.797. Mais Hamilton est 3e à sept millièmes. Ferrari ne se débarrassera pas aussi facilement du Britannique.

Les Qualifications : Hamilton se défait des Ferrari !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est sur une piste sèche que vont se dérouler les qualifications après un vendredi plus qu’humide. Mais le vent est bien présent.
La Q1 débute avec des Toro Rosso qui sont condamnées à partir en fond de grille pour changement de multiples éléments sur leur moteur Honda. Les Ferrari sont également rapidement sorties en piste. Raikkonen est le premier parmi les top teams à signer un temps, rapidement battu par Vettel en 1:34.5. Mais les flèches d’argents filent à toute vitesse. Bottas le premier. Mais Hamilton nous balance une fois de plus qu’il est comme à la maison sur le Circuit of The Americas. La séance est en revanche terminée pour Verstappen. Le Néerlandais bien que qualifié pour la Q2 a cassé sa suspension arrière en allant trop loin en dehors de la piste, roulant sur un de ces gros vibreurs jaunes censés dissuader les pilotes.
Les éliminés de la Q1 : Alonso, Sirotkin, Stroll, Ericsson et Vandoorne

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Q2 débute et les Mercedes décident de chausser la gomme rouge plutôt que la violette. Vettel et Ricciardo font de même. C’est Raikkonen qui signe le meilleur temps provisoire grâce à ses pneus ultra tendre. Vettel a signé un temps assez proche sur une gomme plus dure alors que les Mercedes sont reléguées à environ une seconde. D’ailleurs elles ressortent comme à leur habitude avec un train d’ultra tendres mais n’améliorent pas volontairement. Leclerc est le meilleur des autres sur sa Sauber.
Les éliminés de la Q2 : Sainz, Magnussen, Gasly, Hartley et Verstappen.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On retrouve ainsi en Q3 les deux Ferrari, les deux Mercedes, les deux Racing Point, la Red Bull de Ricciardo, la Sauber de Leclerc, la Haas de Grosjean et la Renault d’Hulkenberg.
Sur leur première tentative, c’est Hamilton qui a l’avantage sur Vettel et Bottas. Le Britannique signe un 1:32.5. Sur la deuxième tentative, Raikkonen et Hamilton se tiennent dans un mouchoir de poche mais Hamilton prend le dessus sur le Finlandais signant un 1:32.237. Vettel qu’on attendait pour la pole, ne peut signer que le deuxième temps, à six millièmes. Il part dimanche en 5e position.

Crédits : FIA

La Course : Raikkonen s’impose dans une course pleine de suspens et retarde le sacre d’Hamilton !

A l’extinction des feux, Raikkonen réussit à passer Hamilton au premier virage ! Derrière ça se bouscule. Plusieurs pilotes partent à la faute notamment Leclerc qui part en tête à queue, suite à un contact avec Grosjean.  Vettel parvient à l’aspiration à passer Ricciardo au bout de la ligne droite. Mais l’Allemand glisse en sortie de virage ce qui permet à Ricciardo de se mettre au niveau de Vettel qui est à l’intérieur. Mais le pilote Ferrari part un peu trop au large, touche la voiture de Ricciardo et finit en tête à queue. Le titre semble s’être définitivement envolé puisque Vettel repart 15e de ce grabuge. Que de gâchis commis par l’Allemand cette saison.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Raikkonen creuse rapidement l’écart sur Hamilton qui est déjà à plus de deux secondes après 3 tours.Au 7eme tour, Verstappen qui est passé entre les dégâts est déjà 5e derrière son coéquipier Ricciardo. Vettel lui se défait des Racing Point et pointe à la 8e position. Reste encore les deux Renault afin de se retrouver parmi les top teams.
Au 9eme tour, Ricciardo est contraint à l’abandon. Il range sa voiture sur le côté. Le drapeau jaune est brandi dans le deuxième secteur. La Virtual Safety Car est finalement déclenchée. Cela permet à Hamilton de se rapprocher un peu trop de la Ferrari de Raikkonen et de gratter plusieurs dixièmes. Le Britannique décide toutefois de rentrer aux stands pour bénéficier d’un arrêt « gratuit » à l’inverse de Raikkonen qui reste en piste. Hamilton ressort 3e. Au restart, Vettel passe rapidement les Renault et revient 5e.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au 17ème tour, Hamilton n’est qu’à 2.5 secondes de Raikkonen et remonte tour après tour. Au 19eme tour, Hamilton est déjà dans la zone de DRS. Raikkonen réussit à défendre quelques tours mais le Finlandais est en souffrance et Hamilton colle à l’arrière. Finalement, Raikkonen rentre à la fin du 21eme tour et Hamilton n’aura pas à dépasser.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bottas rentre à la fin du 23eme tour. Mais le Finlandais ressort derrière Verstappen. Le Néerlandais était rentré juste avant et a donc bénéficié de l’undercut. Vettel quant à lui laisse passer Raikkonen qui est sur une autre stratégie. L’Allemand est d’ailleurs à l’agonie avec ses pneus et se fait rejoindre par Verstappen qui s’est déjà arrêté. Le pilote Ferrari s’arrête à la fin du 26eme tour mais l’arrêt est long.
En deuxième partie de course, les Ferrari et Verstappen remontent sur Hamilton. Le Britannique a des cloques sur ses pneus arrière. Raikkonen reprend de nombreux dixièmes par tours, Verstappen est en pneus super tendre mais remonte également. Vettel lui enchaîne les records du tour également mais va devoir être confronté à Bottas. Au 37eme tour, Raikkonen est à moins de 9 secondes d’Hamilton. Les pneus d’Hamilton souffrent de blistering. À la fin de ce tour, on fait rentrer aux stands Hamilton qui chausse à nouveau des pneus tendre. Le Britannique ressort 4e, derrière Bottas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A dix tours de la fin, Hamilton commence à avoir des difficultés à remonter de manière conséquente sur Raikkonen et Verstappen. Pendant ce temps, Vettel est proche de Bottas a près d’une seconde. Hamilton se rapproche toutefois de la zone DRS de Verstappen. Au 48eme tour, les trois pilotes sont dans la même image. Mais ni Hamilton, ni Verstappen ne peuvent bénéficier du DRS pour le moment, les pilotes se tenant chacun à un peu plus d’une seconde.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A deux tours de la fin, Verstappen se loupe et Hamilton se porte à son niveau pour tenter de le dépasser par l’extérieur, mais Hamilton se retrouve dans les débris de gomme, est obligé de relâcher et part même trop large en dehors des limites de la piste. Dans le même temps, Vettel réussit à passer Bottas au bout de la ligne droite ! Le Finlandais a voulu retarder son freinage dans la poussière mais se loupe et doit céder sa 4e place à Vettel ! Quelle fin de course !
Au bout du suspens, Raikkonen s’impose devant Verstappen parti 18ème sur la grille ! C’est la première fois depuis le Grand Prix d’Australie 2013 alors sur sa Lotus Renault que le Finlandais s’impose. Hamilton 3e, devra attendre encore un peu pour le sacre ! Une nouvelle tentative dès la semaine prochaine, au Grand Prix du Mexique !
*Edit classement : Ocon et Magnussen qui ont terminé la course en 8e et 9e position ont été disqualifié par la suite. La raison : avoir dépassé le débit limite de consommation de carburant en course lors du premier tour pour le Français, et le Danois pour avoir dépassé la consommation totale d’essence autorisée. Par conséquent, Pérez passe de la 10e, à la 8e position au classement de course tandis qu’Hartley et Ericsson, respectivement 11e et 12e sur la ligne d’arrivée, entrent dans les points.
Crédits Photos : Formula 1