Les choses vont bouger au sein du groupe américano-italien car à quelques semaines de l’annonce du plan 2010-2014 par Sergio Marchionne, les éléments sortent petit à petit et pas que dans la Repubblica puisque les derniers éléments viennent des Etats Unis

On apprend que le CEO du groupe veut gagner de l’argent, louable intention, pour des raisons de parité monétaire et qu’il veut profiter des capacités de production non utilisées de Chrysler aux USA. Ainsi on apprend que les nouveaux modèles Lancia dérivés de vieux modèles Chrysler ( 300C, Gd Voyager, Sebring et Sebring Cabriolet  ) seront excluisvement produits aux Etats Unis sur leur lieu actuel de production. Ce n’est donc pas demain que nous retrouverons des Lancia avec le même niveau de finition que la Delta ou la Thésis mais il va falloir s’y faire avant la mort quasi annoncée de Lancia et ce d’autant plus que selon AutomotiveNews seule l’Italie aura droit à ces Chrysler rebadgées …étrange tout de même quand on connait l’attachement des italiens à leurs entreprises automobiles et quand on imagine les risques que cela fait prendre à Lancia sur le marché sauf à voulioir tuer à petit feu la marque turinoise.

On a bien la confirmation que les Dodge Nitro et Journey resteront produits au Mexique et aux USA mais reviendront en Europe sous la marque Fiat dès le printemps 2011. Ces deux voitures bénéficieront d’un restylage et d’un rebadging qui devrait être dévoilé lors du salon de Genève 2011, période à laquelle la marque Dodge devrait quitter l’Europe. Par ailleurs et sans que cela soit confirmé avant le mois d’avril, on apprend que les futures Alfa Roméo seront américaines ainsi la remplaçante de la 159, le crossover Alfa seront probablement produits sur des chaines américaines. Le cas de la 169 est en cours de discussions car il semble que la direction du groupe hésite entre une production nord américaine et une production sur le site de la Carrozzeria Bertone rachetée par Fiat il y a plusieurs mois. Ces mouvements entraineront, comme le disait la presse italienne ce début de semaine, pas mal de mise à pied en d’autres termes, il va y avoir de la mise au chômage du coté des usines Fiat en Italie et il semble que ce soit le site historique de Mirafiori qui paye un fort tribu à cette restructuration puisqu’à priori, c’est au moins la moitié des salariés de cette usine du groupe qui pourraient perdre leurs emplois dans les 12 à 24 mois à venir, situation à laquelle il faudra ajouter les licenciements moins nombreux  ( et donc moins visibles ) sur les autres sites comme le craignent les syndicats italiens. La presse italienne, la presse américaine financière et économique semblent néanmoins relayer les mêmes informations sur les étranges desseins de Sergio Marchionne pour le groupe Fiat en Italie. On en viendrait presqu’à penser que le CEO du groupe veut faire de Fiat une entreprise américaine…étonnant tout de^même quand on voit comme réagit le marché nord américain qui a une très nette tendance, en ce moment,  à se replier sur lui même et ses marques ( sauf celles du groupe Chrysler ) et qui n’absorbera pas des dizaines et des dizaines de milliers de Fiat ou de Lancia rebadgées. On dirait que Sergio Marchionne veut repartir à la conquête de Little Italy ou alors qu’il a trop regardé « Mon oncle d’Amérique  » d’Alain Resnais …. Que des nouvelles de la presse comme on s’échine à le dire du coté de la direction de Fiat mais des informations qui doivent tout de même avoir un vrai fondement et dont nous aurons ou non la confirmation le 21 avril prochain. A suivre.

Via la Reppublica, La Stampa, AutomotiveNews.