L’affaire ne concerne pas les clients du constructeur italien mais l’usine de Melfi où la citadine de Fiat est produite.

Pour faire face à la baisse de la demande sur le marché italien mais aussi dans l’Union Européenne et pour éviter d’engorger encore plus les parkings de stockage de l’usine, la direction du groupe Fiat vient de décider d’interrompre la production de la Punto jusqu’à la fin du mois d’octobre prochain. Le site industriel sera donc quasiment fermé durant les prochains 90 jours, seuls les services de gardiennage et de maintenance seront présents à Melfi. Après les deux semaines de fermeture à Pomigliano d’Arco, les soucis sociaux à Cassino, cette nouvelle fermeture sonne comme énième signal d’alerte pour le groupe turinois qui semble s’étioler de jours en jour et dont on cerne de plus en plus mal l’avenir si l’on en croit les propos de Sergio Marchionne qui semble désormais plus vivre pour son rêve américain et Chrysler que pour l’entreprise italienne qui l’embauche.

Pas de nouveaux projets en dehors d’une gamme 500 et de la Panda, pas de nouvelle Punto (pourtant vitale) sans un accord avec un autre constructeur Mazda ??), des menaces sur l’avenir de Fiat en Italie (Après Termini Imerese, un ou plusieurs sites sont sous surveillance et l’administrateur délégué a fait savoir mardi qu’il attendra la fin septembre pour prendre une décision !), des marques à l’abandon ou presque, des distributeurs en grandes difficultés. L’avenir pour Fiat ne s’annonce pas rose tant pour ses marques et leurs productions que pour les salariés qui pourraient bien vite faire les frais d’un ou plusieurs plans sociaux et ce sera à suivre dans les prochains mois.

Via AutoEdizione

Crédit photo : Sky.it