Ford Australia

Bob Graziano, directeur de Ford Australie l’a dit : « En Australie les coûts sont le double par rapport à l’Europe et quatre fois plus élevés qu’en Asie. Malheureusement, nous cesserons la production dès le mois d’octobre 2016. Mille deux cents personnes vont être licenciées au moment de la fermeture des deux sites australiens de Ford. Cette décision est le résultat d’une concurrence de plus en plus forte, d’un marché fragmenté et d’un prix de production très élevé, bien trop élevé pour assurer une rentabilité à l’entreprise ».

Ford sera donc resté 91 ans sur le sol australien puisque c’est au milieu des années 20 que le constructeur de Dearborn s’est implanté en Océanie. Ford précise qu’en 2012 il a perdu beaucoup d’argent dans le Pacifique sud puisqu’après impôt la perte s’élève à quelques 140 millions de dollars australiens (106 millions d’euros). Bob Graziano d’aller encore plus loin en expliquant qu’au cumul des ans près de 620 millions de dollars australiens ont été perdus depuis l’année 2008. Ainsi Ford va fermer dès la fin octobre 2016 les sites historiques de Geelong et Broadmeadows dans l’état de Victoria. pas sur que cela aidera le constructeur à l’ovale bleu à mieux s’en sortir en Australie même si Ford met en avant le fait que le marché australien est trop « dispersé » avec quelques 65 constructeurs présents et entre 350 et 375 modèles disponibles à la vente.
Ford restera bien sur présent en Australie mais simplement comme importateur et distributeur avec une structure allégée. Cet arrêt de la production risque bien aussi d’entrainer la disparition des Falcon, des Falcon Ute, du SUV Territory et de la division sportive FPV (Ford Performance Vehicles).
Une chose est quasiment sure, si Ford délaisse la production en Australie, les constructeurs chinois présents dans cette région de monde pourraient saisir l’opportunité de s’installer sur l’ile-continent.

Via Ford.