Fiat Freemont, Lancia Thema, Lancia Voyager (sans oublier la nouvelle Lancia Flavia) sont les vedettes américaines du groupe Fiat sur le continent européen mais sont-elles dans les objectifs fixés par la direction du groupe italien ?

Et à la vue des résultats 2012 et de Q1 (janvier-mars), on peut se dire que c’est en partie un échec pour Fiat et un gros coup de poker manqué pour Lancia car les chiffres de ventes des trois modèles « imported from Detroit » sont vraiment loin des objectifs fixés par la direction du groupe Fiat notamment ceux assignés par Sergio Marchionne et Olivier François au trio qui devait être gagnant. Dans le détail, cela donne :

Fiat Freemont et son objectif : 30000 véhicules/an pour 2012
Lancia Thema et son objectif : 10000 véhicules/an pour 2012
Lancia Voyager et son objectif : 11000 véhicules/an pour 2012

Réalisation Q1

Fiat Freemont : 6498 ex vendus pour 7500 prévus soit 86.64% de l’objectif Q1
Lancia Thema : 480 ex vendus pour 2500 prévus soit 19.2 % de l’objectif Q1
Lancia Voyager : 1342 ex vendus pour 2750 prévus soit 48.8% de l’objectif Q1

Répartition des immatriculations en Italie et dans l’Union Européenne.

Lancia Thema : 208 ex en Italie vs 272 ex dans l’UE
Lancia Voyager : 347 ex en Italie vs 995 ex dans l’UE

Fiat Freemont : Pas de chiffre exact mais on parle d’une répartition proche du 50/50, avec pour l’Italie une partie des ventes faites aux loueurs.

Pour la Thema hors Italie sur l’ensemble de l’UE (soit 26 pays) on arrive à une moyenne théorique de 3.48 ventes de Thema/mois et par pays.
Pour le Voyager hors Italie sur l’ensemble de l’UE (soit 26 pays) on arrive à une moyenne théorique de 12.75 ventes de Voyager/mois et par pays.

Au final des chiffres pas très brillants, pour ne pas dire plus et un constat d’échec que la direction du groupe italo-américain va devoir analyser assez vite sous peine de perdre complètement pied dans les segments concernés. Cette affaire confirme par contre le bon démarrage de la petite Ypsilon qui tire actuellement Lancia et les ventes des Musa et Delta qui gardent leur rythme de croisière même si les campagnes de promotions aident bien les chiffres de ventes. Une chose est sure, les clients européens ne se sont pas vraiment laissés séduire par ses Dodge et ses Chrysler rebadgées qui n’ont en tout cas pas fait bouger le marché et les comportements des acheteurs qui ne reconnaissent pas Lancia dans ces voitures.

On pourrait dire que ces ventes européennes, surtout pour les Thema et Voyager, sont du bonus pour Chrysler LLC mais quand on regarde les volumes réalisés, on se dit que le bonus industriel et financier sera tout petit en fin d’année si la tendance ne s’inverse pas face à une concurrence toujours très dynamique. Une affaire dont nous reparlerons dans quelques mois notamment pour la Thema qui est très faible et dont les petits volumes commerciaux ne peuvent être compensés par une 159 morte depuis 6 mois ou une Giulia toujours aux abonnés absents. Il va falloir réagir et assez vite car le groupe italien est en nette perte de vitesse en Europe et tend à stagner sur son marché fétiche qu’est celui du Brésil.

Via Acea, Autoblog, BestSelling.