Dans la foulée du GranTurismo Spa que nous avions couvert dans les Ardennes Belges en avril, nous remettons le couvert ce mois-ci avec le GranTurismo Nürburgring 2014 ! Toujours aussi alléchant, le programme propose une soirée de roulage sur le circuit F1, et deux journées complètes sur la mythique Nordschleife ! Emeric et moi même étions sur place, un vrai régal pour les yeux et les oreilles !

Quelques mois avant l’évènement, la liste récapitulative du plateau est affolante : 918, P1, Laferrari, F40, McLaren F1, Pagani Zonda GT1, 991 GT3, j’en passe et des meilleures ! Mais au fil des semaines, l’effectif se réduit, et les plus grosses exclusivités disparaissent une par une, faute de livraison dans la plupart des cas. Le plateau est-il pour autant banale ? Non, bien sûr ! Les Porsche sont présentes en masse, avec un nombre de GT3 RS inconcevable, accompagnées de nombreuses Ferrari, BMW, McLaren, Audi, etc….

Nous découvrons donc les autos sur la pitlane du circuit F1 en ce 7 mai au soir. Les conditions sont mitigées : il y a eu plusieurs averses dans l’après-midi, mais la piste est séchante et le soleil est de retour.

Le temps de roulage étant assez restreint en cette première soirée, nous faisons le choix de rester sur la pitlane, qui nous offre un cadre original que nous n’aurons pas sur la Nordschleife.

La première session se termine et les voitures se retrouvent en dehors du circuit. La nuit tombe vite et une petite virée dans le parking de l’hôtel s’impose ! Les autos sont toutes alignées, les pneus sont encore chauds, les échappements crépitent… un moment magique !

Les deux jours suivants sont entièrement consacrés à du roulage sur la Nordschleife. Les participants ont le privilège d’avoir une des plus belles pistes du monde à leur disposition, sans avoir à se méfier des touristes qui parcourent le tracé habituellement, ce qui est un vrai gage de sécurité. La longueur du circuit (22 km) permet aux pilotes de ne jamais se gêner entre eux, et donc de rouler dans des conditions optimales. Les habitués ne s’y trompent pas, et cela explique la dominante d’autos très axées sur la piste et la haute performance.

Nous nous rendons directement au grand Karussell, le virage le plus célèbre du circuit grâce à son banking et sa trajectoire en béton.

Un grand nombre d’autos font frotter le fond plat à cet endroit mais peu importe, la plupart se jettent à l’intérieure et attendent sagement que ça passe !

Nous nous rendons maintenant à l’entrée du circuit, où les autos se reposent tranquillement après leurs exploits du matin. L’ambiance est bon enfant, les propriétaires échangent, sourire aux lèvres, et on les comprend ! Pendant ce temps, les quelques équipes professionnelles (de VLN pour la plupart) s’affèrent à trouver le réglage optimal. Notez ce panneau troublant dans le cockpit d’une Porsche 997 GT2, le propriétaire ne manque pas d’humour !

La rentrée aux « stands » se fait en plein milieu de la longue ligne droite de plus de 2km, offrant une belle perspective.

Nous quittons le parking pour nous rendre sur un second secteur très connu du circuit : Brünnchen ! Cet enchaînement de virages est le lieu historique où se rassemblent les visiteurs des quatre coins de l’Europe pour admirer le spectacle, boire un verre et déguster un bon barbecue, et ce, quelque soit le temps ! C’est également une des portions les plus difficiles du circuit, propice à de nombreuses sorties de pistes…

Varions les plaisirs une nouvelle fois en commençant la troisième journée par l’ Adenauer Forst, une grande chicane disposée entre deux portions rapides. Le son des moteurs résonne au loin dans la forêt ce matin, nous ne risquons pas de nous faire surprendre, et quelle plus belle mélodie pour se réveiller paisiblement ?

Dernière destination de notre séjour, le petit Karussell est le virage parfait pour terminer cette sortie en beauté ! Les pilotes profitent de leurs derniers tours de roues, et connaissent désormais suffisamment le circuit pour tout donner et nous fournir un beau spectacle ! Phénomène assez rare pour le souligner, le soleil est même de la partie !

Il est malheureusement l’heure de plier les affaires et de faire le bilan. Le GranTurismo Nürburgring est une réussite totale, tant sur le plan de l’organisation que sur l’ambiance. C’est un vrai plaisir de rencontrer des personnes aussi passionnées, sympathiques, et accessibles. Seul petit bémol, l’absence des supercars annoncées sur la liste quelques mois avant l’évènement , mais les livraisons sont en cours, ce qui nous promet de très belles choses pour l’année prochaine. Nous avons déjà hâte d’y être !

Remerciements tout particuliers à l’organisateur Peter Ternström pour son accueil et sa gentillesse, une personne avec qui il est toujours très agréable d’échanger.

Crédits Récit et Photos : Nicolas Verneret et Emeric Cadart pour Blogautomobile.fr