TOP6 Sylverstone GT ACADEMy

Après une courte nuit pluvieuse, le réveil est rude dans les paddocks en plein courant d’air, nous attendons l’arrivée des finalistes de la GT Academy Nissan Nismo 2013. La deuxième journée annonce pour six d’entre eux le départ pour Silverstone en Grande-Bretagne du 4 Septembre au 12 Septembre. Wolfgang Reip, le vainqueur 2012, me raconte à voix basse lorsque les jeunes se préparaient à la finale de l’épreuve virtuelle  » voir aujourd’hui ces jeunes lui rappelait beaucoup de souvenirs ». Wolf, d’origine Belge,  faisait des études de commerce et pratiquait le kart avant de se lancer dans cette aventure. Il confiait lors du déjeuner qu’à l’époque il n’avait pas la condition physique, et pourtant la semaine prochaine il s’envole pour le circuit de la Malaisie pour l’écurie Nissan Sport. Après une année de formation (pilotage, sport…), Wolfgang a enfin signé son contrat de pilote pro. La GT Academy Nissan Nismo est une sorte de micro trottoir du pilotage. Comme nous l’avions souligné dans le premier papier, les candidats sont tous masculins. Pour 2014, il serait agréable de voir au moins une fille parmi les finalistes. Va falloir que j’y songe ! Que je ressorte ma PS3 pour faire goûter à ses messieurs le fameux coup de volant de France… ce n’est pas gagné 😀
Et l’entrainement dans tout ça ? De 30 minutes à 14 heures par jour, aucune règle existe, seul le talent et motivation comptent.

Wolfgang reste près des jeunes durant tous le week-end comme conseil, soutien et même coach. Les candidats le positionnent entre objectif et modèle de réussite. En toute humilité, W. Reip se plie au jeu avec sourire et sympathie. Les épreuves ont repris à 8 h00. Vent, pluie, froid, rien ne pouvait ébranler leur motivation. Les candidats ont pris place dans un pod PS3. 5, 4, 3, 2, 1, départ,l’écran s’ouvre sur le circuit de Suzuka, 10 tours, pneu course tendre, le silence règne. Les candidats soufflent, se frottent les mains, se lancent des regards de soutien et de défiance, pied sur l’accélérateur, mains positionnées à 9h15 (et pas à 10h10…) sur le volant, c’est parti pour des heures de compétition! Les 18 candidats ont terminé, la moyenne d’un tour est de 2’02″300, ce qui signifie maîtrise de la piste, des chicanes et du freinage. Les juges arbitres veillent au bon déroulement et au respect du jeu, un avertissement puis une pénalité de 5 secondes si le candidats sortent 3 ou 4 roues de la piste. L’équipe organisatrice se prépare pour l’annonce des 12 sélectionnés. La tension est à son maximum, le résultat tombe.

Pompes, sauts, chrono sous la pluie… Gregory Bauge, double médaillé d’argent des JO-2012 en vitesse individuelle et par équipes, était le coach physique des candidats. On ne pouvait pas mieux choisir! Cette épreuve est notée en se basant sur le niveau de motivation et de mordant des candidats et non sur le niveau purement sportif. Le gagnant aura bien le temps de courir sous la pluie durant l’année qui suit ! Les candidats sont, par la suite, passés devant un jury high level pour l’épreuve d’anglais. Nul besoin d’avoir une licence FLE pour accéder au GT Academy Nissan Nismo, mais entre nous, lorsque les candidats finalistes seront à Silverstone, ils devront comprendre ce que les moniteurs leurs conseillent.

Pause déjeuner, on peut ressentir les premières déceptions, les premières joies, les premières peurs. A la différence d’hier, certains candidats qui paraissaient détendus, sont maintenant inquiets, stressés. Il faut dire que le niveau de la compétition est élevé cette année. Tout se joue cet après-midi et les jeunes le savent.

Le temps s’éclaircit, les préparateurs mettent en place les JUKE Nismo. L’épreuve réelle, la plus redoutée, débute dans 5 minutes. Les candidats trépignent d’impatience, certains ne se voyaient même pas atteindre ce niveau, d’autres ne réalisent pas encore. Charlotte, casque, scanne du bracelet et c’est parti pour 3h00 d’épreuves. Les gars avaient un tour de chauffe et trois chronométrés. Le circuit de la Ferté Gaucher de 3.5 km allie parfaitement l’aspect rapide et technique. Un responsable moniteur m’expliquait que les gars qui sortaient de là, avaient un niveau permis +. C’est à dire qu’ils ont une capacité d’intégration de la piste et des marques de repères parfois plus rapide. Il faut 50 tours en moyennes pour connaître un circuit, certains auront besoin de 20 de moins, ce qui n’est pas négligeable. Maintenant, ils manquent la technique du réel.

Les JUKE Nismo se succèdent, le concerto des moteurs fait son ballet, les visages crispés, les chronos se comparent, Wolfgang reste parmi les candidats, l’après-midi défile sans qu’ils aient eu le temps de dire ouf. C’est déjà terminé ! Vous pouvez reposer vos casques. Les comptes sont fait, l’organisation connait d’ores et déjà les noms des gagnants.

Les finalistes sont accueillis par une haie d’honneur, Wolfgang Reip et les représentants Nissan et Sony Playstation les attendent devant la GT-R que Wolf pilote pour la saison. Peut être que dans un ou deux ans ce sera à leur tour !

gt academy vainqueur Les finalistes en partance pour la finale Européenne à Silverstone sont:

1.Joel Cincinnatus

2.Geoffrey Belloeil

3.Arnaud de Crepy

4.Jeremy Bouteloup

5.Judicaël Lagrange

Merci à Nissan pour leur invitation, à l’accueil que nous a réservé Sony Playstation au bon esprit des candidats. Merci particulièrement à Florence, Antoine, Didier, Valérie , Jérôme et mes confrères pour ce week-end animé.

Crédits photos : France Dholander – Nissan