008_1308tc007C’est la journée des révélations chez Peugeot : en plus des 308 R Concept, 208 FE concept et 3008 restylé, le 5008 restylé aussi est de la fête. Proche cousin du 3008, avec lequel il partage de nombreux éléments, il fera ses débuts avec ce dernier à l’occasion du salon de Francfort. Une remise à niveau pour la rentrée des classes, quoi de plus normal pour un monospace ?

Comme pour le 3008, c’est essentiellement sur la face avant que les efforts des designers se sont concentrés. Il faut dire que l’avant du 5008 a toujours été un peut à part au sein de la gamme Peugeot, avec un style en décalage par rapport aux autres modèles. Ce restylage lui permet enfin d’être raccord avec la nouvelle identité visuelle du constructeur.

Outre la désormais bien connue calandre « flottante », on découvre un bouclier au dessin très similaire à celui de la 308 II. Sous les phares, les deux aérations au contour chromé disparaissent pour permettre au 5008 d’adopter de nouveaux phares au dessin modifié, les mêmes en réalité que ceux du 3008. Comme sur ce dernier ces nouveaux blocs optiques intègrent des clignotants et une signature lumineuse à LED. Pour le reste, pas grand chose à signaler : le profil et l’arrière restent inchangés, si ce n’est le sigle Peugeot qui migre sous le logo sur la lunette arrière.

008_1308tc0101

C’est la même histoire à l’intérieur, où l’on retrouve une planche de bord à l’ambiance sportive et au dessin agréable, mais un habitacle au final quasi inchangé. Comme sur le 3008, on regrette surtout que Peugeot n’ait pas profité de l’occasion pour intégrer ses derniers équipements à la mode, comme le système Park Assist, plutôt que de nous vanter les mérites d’un système de mesure de la place disponible, dépassé et pas forcément très pratique au quotidien.

008_1308tc0105

Sous son capot, vous retrouverez les mêmes moteurs que sur son cousin 3008, à l’exception de la version hybride. Dommage, une version hybride diesel aurait pu avoir du sens sur un monospace compact comme celui-ci.

En diesel :

– 1.6 HDi FAP 115 – BVM6 (4,7 l/100 km, soit 124 g CO2/km) ou boîte pilotée ETG6 (4,2l/100km, soit 109 g CO2/km) ;
– 2.0 HDi FAP 150 – BVM6 (5,3 l/100 km, soit 138 g CO2/km) ;
– 2.0 HDi FAP 163 – BVA6 (6,3 l/100 km, soit 164 g CO2/km) ;

En essence :

– 1.6 VTi 120 – BVM (6,9 l/100 km, soit 159 g CO2/km) ;
– 1.6 THP 155 – BVM6 (6,9 l/100 km, soit 159 g CO2/km) ou BVA6 (7,6 l/100 km, soit 175 g CO2/km) ;
– 1.6 THP 163 – BVA6 (8,3 l/100 km 191 g CO2/km).

Rendez-vous le mois prochain au salon de Francfort pour le découvrir plus en détails.

En vidéo :


Via Peugeot