Jean Vincent Placé
Métiers : Sénateur Europe Ecologie Les Verts, président du groupe EELV au sénat, président et fondateur du club politique « Ecologie et République »
Score : 133 PV impayés pour un montant total de 18.161€
Motifs : Stationnements irréguliers, excès de vitesse 

JV Place

L’affaire n’est pas nouvelle puisqu’elle remonte à 2010, période où le sénateur écologiste était aussi vice-président du Syndicat des transports de la région Ile de France. A l’époque la facture est de 22.000€ mais en cherchant un peu le Canard Enchainé ressort le dossier et découvre que le sénateur n’a toujours pas réglé ses PV puisqu’il devrait encore à l’état 18.161€ ce qui n’est pas rien et surprend quand on sait qu’en général, avant d’atteindre une telle somme les services du Trésor Public ont déjà sévi pour le commun des citoyens.

Le sénateur vert dit ne pas vouloir se dérober mais explique aussi qu’il n’est pas un homme de chiffres et que cette affaire est la »rançon de la notoriété » car cette histoire est la même que celle de 2010. Jean Vincent Placé se dit même agacé par la manière dont cela est rendu public. Il explique aussi qu’il a déjà réglé le principal depuis le second semestre 2010 et parle d’un chèque dont le montant serait compris entre 6000 et 7000€… Oui le sénateur n’y entend pas grand chose quand il s’agit de chiffres que ce soit ceux de ses nombreux excès de vitesse, de ses stationnement irréguliers ou des limitations de vitesse qu’il veut imposer aux autres automobilistes…

Enfin le sénateur assure les yeux dans les yeux qu’il n’a aucun passe droit, qu’il assume, payera ce qu’il doit payer et qu’il ne veut qu’en aucun cas quiconque ne puisse douter de son honnêteté !

Reste qu’après cette affaire, on est tout de même en droit de douter du bon fonctionnement de certains mécanismes de l’état et des projets des écologistes qui semblent vraiment apprécier l’automobile, son confort, son standing et ses grandes performances…

Via LeCanardEnchainé, AFP, LeFigaro.