Le constructeur sud coréen l’avait annoncé, le voici sous sa forme définitive quelques semaines après le Ray essence, le Ray électrique qui sera produit dès l’année prochaine sur les mêmes chaines de production que la version thermique. Pas d’emballement car dans un premier temps il ne sera produit qu’à 2500 exemplaires tous destinés aux administrations et autres services publics coréens.

Esthétiquement, peu de choses différencient la version électrique de la version thermique si ce n’est l’absence de pot d’échappement, mais aussi la présence d’un emplacement pour la prise de recharge, les roues en 14 pouces recouvertes d’enjoliveurs, des stickers décoratifs comme se croient obligés d’en mettre tous les constructeurs sur leurs VE.

Dans l’habitacle peu ou pas de modifications si ce n’est l’arrivée d’un système de navigation de série qui matérialise les emplacements VE et les points de recharge (environ 500 aujourd’hui en Corée du sud, plus de 3000 prévus l’an prochain). Le compte tours laisse la place à une jauge de charge.

Le microspace Kia Ray EV est propulsé par un moteur de 50 kW (68 ch), 167 Nm qui est alimenté par un pack de batteries Lithium-ion polymère d’une puissance de 330 V et d’une capacité de 16.4 kWh. L’ensemble des batteries est situé sous le plancher du Ray qui pède dans cette version électrique quelques 1185 kg. La Vmax est de 130 km/h, le 0 à 100 km/h est abattu en 15.9 secondes pour une autonomie officielle de 139 km. Il faut 6 heures pour recharger les batteries ou moins de 30 minutes avec un chargeur et une alimentation haute puissance. On apprend aussi que Kia à équipé le Ray EV d’un système appelé VSSE (Virtual Sound System Engine) qui fait que jusqu’à une vingtaine de 20 km/h (+ en marche arrière), le Ray électrique émet un son qui est proche de celui d’un moteur essence afin de se faire entendre des piétons en zone urbaine. En ce sens, Kia anticipe les futures évolutions de la législation sur le bruit des véhicules électriques.

Pas de vraie commercialisation pour ce microspace électrique de 3.59 m de long mais un test grandeur nature sur plusieurs années pour le constructeur et tout le groupe automobile Hyundai Motor.

Via Kia.