C’est ce qu’il faut croire si on lit la presse italienne et le web. Nous serons donc plus proche d’une Murcielago roadster que d’une Aventador J. Pas capote, pas de petit toit souple comme cela peut être le cas sur certaines anglaises, chez Lamborghini on semble préférer un toit en dur amovible (fibre de carbone ? Aluminium ?) surement plus adapté aux très hautes performances de cette italienne à moteur V12 de 700 ch. Reste maintenant à patienter encore un peu car selon le programme officiel du constructeur, avant ce roadster nous devrions découvrir la successeure  de la « petite » Gallardo qui, elle, a droit à une vraie capote en toile. Ci dessous, une première illustration crédible made in Italie.

Via Quattroruote.