france

Avec 143.366 immatriculations en février 2012, le marché automobile français perdure dans sa tendance baissière même si avec 12.1% en données brutes et -7.7% en données corrigées (même nombre de jours ouvrables), le mouvement semble légèrement ralentir. D’ailleurs la tendance devrait rester négative sur l’année puisque le CCFA prévoit une baisse globale du marché aux environs de 5% et certains experts annoncent une baisse de 10 à 12%. En fait la vérité devrait se situer entre les deux !

CCFA ventes France 02.2013.1

Du coté des groupes automobiles français, Renault et Citroën plongent encore en perdant respectivement 325 et 264 immatriculations par jour ouvrable ou 11780 autos sur le mois. Peugeot s’en sort un peu mieux avec une baisse limitée à seulement 9.1% (les effets 208 et remise se  font sentir). Seul Dacia (qui est à moitié français !!) s’en sort bien avec la performance du mois et un joli +37.3%, chez le constructeur l’impact des nouveautés récentes se fait sentir même si on attendait mieux de la part des Lodgy et Dokker qui sont, il faut le reconnaitre, peu ou pas soutenu par le marketing et la com’. Au final en février 2012, les groupes français ont livré quelques 76.259 autos c’est à dire 13.6% de moins que l’an passé.

Chez les constructeurs étrangers, la baisse est elle aussi bien présente avec seulement 67.107 livraisons en février 2013 contre 74.704 livraison durant le même mois de 2012. Les marques qui décrochent la ou les cuillères de bois en février sont :

Daihatsu : -87.5% (normal il n’y a presque plus de voiture et la marque disparait doucement du marché)

Infiniti : -76.9%

Lancia : -52.1%

Ford : -33.4%

Chevrolet : -30.7%

Seat : -29.8%

Si l’on est peu surpris par les chiffres de Lancia, d’Infiniti, de Daihatsu ou même de Seat, on est plus étonné par ceux de Chevrolet et surtout par ceux de Ford qui semble s’installer dans le marasme malgré une gamme renouvelée, des prix adaptés et des moteurs dans le coup. Attendons aussi l’effet Fiesta 2013 mais par contre pas d’effet B-Max malgré un bon démarrage. Pour Lancia, on sait qu’avec le nouveau bonus/malus écolo, les Thema, Voyager et Flavia sont mal engagés et leur ventes risquent bien de devenir confidentielles dans les prochains mois  ce qui fera que Lancia va vivre un peu comme Alfa (-27.9%) avec deux modèles, à savoir l’Ypsilon et quelques Delta. Fiat va mieux et limite la casse à une baisse de 3.1%.
Dans le groupe VW, toutes les marques sont à la baisse (-7.5% pour le groupe) même si Audi s’en sort bien avec seulement -0.6% et seulement 27 immatriculations de perdues. Nissan est à la baisse et sa division Luxe, Infiniti s’effondre avec seulement 6 livraisons. Hyundai va bien avec un beau + 24.3% et 2760 voitures mises à la route mais Kia marque le pas avec un peu habituel -9.9% en février. On note qu’Opel limite la casse avec avec seulement 9-7% mais est accompagné dans la baisse par Mini, Mercedes Benz ou Smart.
BMW est en forme avec une hausse de ses livraisons de 2.1% et 3588 autos livrées. Le constructeur bavarois confirme, en France comme ailleurs, sa place de leader du « premium ».
Le groupe Toyota s’en sort aussi assez bien avec une augmentation des livraisons de +12.2% chez Toy’ et +30.6% chez Lexus. La firme japonaise confirme son retour en grâce chez les clients malgré un design que les médias critiquent abondamment, comme quoi le design n’est pas tout (NDLA : nous avons le même cas avec le 3008).

CCFA ventes France 02.2013.2

Les petites marques sont elles aussi touchées par la baisse avec -14.2% d’immatriculations et 4072 exemplaires mis à la route en février 2013 contre 4747 en février 2012.

Depuis le début de l’année, le marché est un baisse de 13.5% ce qui est légèrement mieux que l’an passé à la même époque mais qui n’a toutefois rien d’euphorique ! Il semble par ailleurs que l’effet Bonus/Malus version 2013 commence à produire ses premiers effets ce qui ne devrait pas aider les recettes fiscales de l’état. Encore une mesure prise à la va vite sans recul ni calcul ou vision réel du marché et de l’industrie automobile notamment française dont les « gros moteurs » (à quelques exceptions près (3.0 L HDI et 2.2 L HDI de la C5, V6 3.5 L du coupé Laguna et pis c’est tout !) se limite à des L4 diesel. Les constructeurs étrangers semblent eux aussi à être affecté par le mal ! Au final, ce n’est pas pire mais ce n’est pas mieux que l’an passé et il y a fort à parier que rien ne change dans les prochains mois.

Ci dessous, pour les amateurs de chiffres et de classement, le Top 100 des ventes de VP depuis le début de l’année.

Via CCFA.