MX5 RF - 05

Nous attendions une version coupé de la petite Mazda MX-5. Las ! C’est une version targa qui arrive au salon de New York : la MX-5 RF. Et c’est une bonne chose !

Quelle drôle de petite bête que Mazda nous a pondu là ! Alors que tout laisser à penser que la MX-5 (dénommée Miata sur les marchés américains) aurait une déclinaison coupé à toit rigide escamotable, voire même une version coupé, voici qu’arrive finalement un targa, dénommé MX-5 RF (pour Retractable Fastback). Ce type de carrosserie plutôt désuet fait un retour en force car c’est la deuxième nouveauté récente à l’adopter depuis la Porsche 911 (991) du même nom.

MX5 RF - 03 MX5 RF - 02

Esthétiquement, si l’avant et la cellule habitable sont inchangés, l’arrière reçoit la greffe de deux montants latéraux fixe relativement épais, et évidemment d’un panneau de toit rigide escamotable. Une lunette arrière vitrée rétractable, fait également son apparition entre les deux montants. Le passage de la position « coupé » à la position… heu…. « coupé sans toit » se fait électriquement. Le panneau de toit se range entre les sièges et le coffre. Mazda affirme que la capacité de chargement dudit coffre est inchangée par rapport au cabriolet (130 l)

MX5 RF - 22

Le design plutôt particulier de la MX-5 RF nécessite un petit temps d’adaptation, mais on s’y fait assez vite. Le profil change assez radicalement du cabriolet et sous certains angles je lui trouve des ressemblances avec la Honda CRX Del Sol ou même la BMW Z4 Coupé. Je regrette toutefois que nous n’ayons toujours pas de MX-5 Coupé, ou même Shooting Brake à se mettre sous la dent. L’intégration des montants arrières est plutôt bien réalisée, sans alourdir visuellement ce qui était déjà une des plus jolies voitures du marché.

MX5 RF - 10

Pour ce qui est des motorisations, aucun changement à prévoir : toujours les Skyactiv-G 1.5 l et 2.0 l de respectivement 131 et 160 ch. Du neuf par contre pour ce qui est des transmissions : outre la connue 6 vitesses manuelle, une inédite 6 vitesses automatique fait son apparition en exclusivité sur la RF, l’idéal pour cruiser sur la Croisette ou la Promenade des Anglais. L’habitacle quant à lui ne devrait pas changer d’un iota. Mazda n’en profite donc pas pour offrir une version plus performante, c’est dommage, car la rigidité probablement plus élevée de la RF aurait pu le permettre.

MX5 RF - 21

Aucune indication de performance n’a été donnée par Mazda. On peut cependant estimer que le poids supérieur ne va pas aller dans le bon sens, à moins que l’aérodynamique plus soignée ne permette de rattraper cela.

Pas coupé, pas coupé-cabrio, mais un objet plutôt sympathique et assez inédit dans le paysage automobile actuel. Mazda ose, et c’est tant mieux. Si vous pouviez oser encore un peu plus avec une version un peu plus performante ce serait encore mieux ! Disponibilité prévue cet automne, le tarif n’est pas encore communiqué.

Crédits photos : Mazda