Mercedes Benz GCode Concept.0

Le salon de Paris est à peine fermé, celui de Los Angeles n’est pas encore ouvert et voilà Mercedes Benz qui surprend tout le monde en dévoilant cet après midi, le G-Code Concept qui n’annonce pas les évolutions du grand Classe G mais bel et bien un petit crossover que l’on qualifiera d’urbain.

Mercedes Benz GCode Concept.30

Ce nouveau crossover urbain qui pourrait aller jouer dans la cour des Captur, Mokka, 2008, Ecosport, CX-3 surprend à plus d’un titre, à commencer par son design. Long de 4.10 m, large de 1.90 m et haut de 1.50 m, ce petit véhicule étonne par son aspect lisse qui fait la part belle aux courbes sans qu’elles ne soient jamais pesantes visuellement. D’ailleurs, on enlèverait la calandre à l’étoile, nous aurions du mal à reconnaitre des traits du design classique et habituel du constructeur de Stuttgartois. On retrouve néanmoins quelques éléments de style vus tout récemment sur le nouveau coupé Mercedes-AMG GT.
Par exemple, le bandeau lumineux rouge à l’arrière pourrait nous faire penser à celui d’une Lincoln et le profil râblé avec toit « flottant » peut nous rappeler certaines créations automobiles japonaises. Posé sur des grandes roues en 21 pouces chaussées en 265/40 R21 situées aux quatre extrémités, ce petit crossover fait bien assis sur le sol et apparait comme dynamique dans son allure générale.

On notera aussi le nouveau dessin des phares qui doit probablement annoncer celui des prochains modèles de la marque, la calandre qui s’arrondit et qui adopte une très grosse étoile associée à deux barrettes de calandre au dessin massif qui renforce la sensation visuelle de solidité. Au chapitre des détails, on découvre une calandre qui s’illumine dans trois couleurs (rouge, pourpre, bleu) en fonction de la conduite adoptée.

Ce G-Code Concept est le fruit du travail commun des équipes de R&D et de design qui officient en Allemagne et en Chine. (NDLA : Mercedes vient d’ouvrir un centre de R&D à Pekin destiné à mieux s’adapter aux besoins locaux)

Au chapitre des innovations présentes sur ce crossover, on découvre une peinture appelée Multi-Voltaic qui permet la production d’électricité soit grâce aux rayons du soleil comme c’est le cas avec un simple panneau solaire soit grâce au frottement de l’air sur la carrosserie du véhicule… et là c’est nouveau ! Mercedes Benz est encore allé plus loin la façon de produire de l’électricité destinée aux batteries qui alimentent le moteur arrière puisque le constructeur explique que les débattements de suspension (en détente et en compression) sont transformés en énergie afin de recharger les batteries de type lithium-ion « new gen ».
Ce n’est pas tout puisque ce crossover à 4 roues motrices dispose d’un moteur thermique à l’avant qui entraine les roues antérieures. Si le constructeur ne donne aucune spécification ni performance, on découvre que le moteur fonctionne, non pas grâce à de l’essence, mais grâce à de l’hydrogène. Si les éléments du fonctionnement ne sont pas encore présentés, on apprend que l’oxygène produit lors de la fabrication de l’hydrogène servira au système de climatisation de l’habitacle du véhicule. Pour ce qui est de la transmission de la puissance vers les roues, Mercedes parle d’un « arbre de transmission électrique » qui relie les roues Av et Ar. On notera non sans malice, que Mercedes Benz (comme Audi d’ailleurs) travaille sur un principe de transmission qui n’est pas sans rappeler le système Hybrid4 développé par PSA et que le groupe français pourrait bien ne pas pérenniser dans le temps !
Pour le reste, la transmission est assurée par une boite de vitesse à double embrayage qui fonctionne soit en mode automatique, soit avec des palettes de commande au volant.

L’accès à l’habitacle se fait grâce à 4 portes antagonistes (plus grandes à l’avant qu’à l’avant qu’à l’arrière comme ce fut le cas sur la Mazda RX8) sans pied milieu. Les 4 passagers sont installés dans des sièges intégraux individuels avec ceintures de sécurités intégrées ou harnais à 4 points. Ils semblent fixés au centre du véhicule pour dégager de l’espace pour les pieds des passagers. On notera la présence de deux consoles centrales au dessin épuré équipées de système de recharge des smartphones ou tablettes par induction.

Mercedes Benz GCode Concept.20

La planche de bord donne dans le sobre et le simple seulement signée par les trois aérateurs centraux ronds présents sur plusieurs de la marque. On remarque le volant qui hésite entre l’inspiration aéronautique et la F1 et le tableau de bord numérique bleuté qui s’étire sur presque toute la largeur du pare brise. Cette disposition n’est pas sans nous rappeler l’instrumentation des Scenic et des Espace. On remarquera qu’à l’heure où Renault revient des instruments plus classiques, Mercedes s’en éloigne…

Au chapitre des fonctionnalités et aides à la conduite, le constructeur allemand annonce d’un nouveau système de conduite automatique qui prend le contrôle et les commandes de l’auto notamment lors le téléphone sonne ou que le conducteur se sert de la connexion internet ou rédige un mail ou un SMS.

Voilà pour une première présentation de ce nouveau petit SUV hybride qui annonce probablement une future présence du constructeur sur ce segment du marché en pleine croissance. Cette nouveauté qui sera révélée au public lors du salon de Los Angeles n’a rien d’anodin à l’heure où l’on sait qu’Audi travaille sur son Q1 et que BMW envisage très sérieusement un crossover qui viendrait se positionner dans la gamme en dessous du X1.
A revoir.

Via Mercedes-Benz.