Où Mercedes décide d’éclairer sa propre étoile dans ses calandres…

Dans les yeux d’une fille
Y a toujours une étoile
Une étoile qui brille
Comme un phare dans la nuit

Dans Les Yeux D’une Fille, Hélène Rollès, 1993.

Mercedes s’inspirerait-il de la variété française du début des années 90 ? En tout cas, après avoir mis en abyme dans un film baptisé « Etoiles » son célèbre logo, la marque allemande décide de tirer le maximum d’image possible de son étoile centenaire à travers une vidéo qui retrace en image les plus célèbres « Etoiles » de l’histoire. Mais aussi, le constructeur révèle son intention d’offrir la possibilité à ses clients d’illuminer leurs calandres, afin de faire briller comme jamais leur Etoile.

Au moyen de diodes, l’étoile au centre de la calandre (comme sur à peu près toutes les Mercedes sauf les berlines Classe E et S où elle est au bout du capot) s’éclaire, seulement lorsque le véhicule est à l’arrêt, à chaque coupure du moteur ou lors de l’ouverture des portes ou du coffre via la clé de déverrouillage à distance. Eh oui, pas question de distraire la conduite des autres automobilistes en roulant (bien que l’idée doit être tentante pour qui a l’âme d’un m’as-tu vu) ! Lors de la fermeture des portières, l’intensité lumineuse décroît jusqu’à s’éteindre totalement. Une option sympathique et originale, bien qu’elle ne fait que reprendre une disposition déjà présente sur le camion-tracteur Mercedes Actros, et qui coûtera 364 €, pièce, pose et main d’œuvre inclus. Seuls les Classe M et GL y ont actuellement droit, mais la gamme complète sera à terme concernée, à la seule condition que le véhicule ne soit pas équipé de régulateur de vitesse et de distance actif (the so called Distronic et Distronic Plus). De quoi croire en sa bonne étoile…

Et puisque je sens que la chanson vous démange, la voici :



Via YouTube
Sources : Vroom.be ; Zooker.com