Étoiles Mercedes (4)

Ce fut l’une des publicités automobiles les plus marquantes de l’année : il est temps d’en savoir plus sur « Étoiles », le clip vidéo promotionnel que Mercedes publia le 13 avril. Mais d’abord, petite mise au point pour ceux qui ne connaîtraient pas encore la publicité, vous pouvez la re-voir ci-dessous :

Le clip en question est l’oeuvre du collectif H5, célèbre pour avoir obtenu l’Oscar du court-métrage en 2010 avec Logorama, et il a été réalisé par Ludovic Houplain. Il s’agissait de renouveler l’image de Mercedes, de la rajeunir et de la moderniser. Comme le dit Mercedes France sur sa page YouTube, « il ne s’agit pas d’une publicité traditionnelle. A travers ce road movie, nous avons voulu vous plonger dans un voyage extra-ordinaire au coeur des sensations Mercedes ». Ces sensations, on peut les vivre également sur le site internet consacré à la pub et devenu depuis l’un des sites présentant la Classe A, à ce lien, créé par CLM et Proximity BBDO.

Sur un fond musical de Kavinsky au titre idéal pour l’automobile, Road game, l’on suit l’image de l’étoile sous toutes ses formes, de l’astre céleste à celle de Hollywood Boulevard, de la place de l’Étoile à une cible de jeu de fléchettes, tout ça venant et menant à l’Étoile Mercedes.

Le clip a été filmé à Lisbonne au Portugal, et le véhicule qui ouvre le film est le Concept Classe A. Selon le réalisateur L. Houplain, il faut que le spectateur soit « emporté par la marque, qu’il ressente une émotion ; à partir du moment où il est aspiré par la marque, il vit une sorte d’expérience unique : il la vit. » Car c’est bel et bien de Mercedes dont ce clip parle, et qu’il faut mettre en scène parmi le quotidien.

« Avec la ligne directrice qui est l’étoile, Mercedes, la marque, il y a une sorte d’association d’idées permanente chez le public entre chaque plan, et chacun va trouver une scène où il aura une certaine proximité, où il va se dire « moi j’ai eu cette émotion là à cet endroit là » « . Les sémiologues y trouveraient une résonance Proustienne, l’auteur d’A la recherche du temps perdu ayant eu comme projet littéraire de multiplier les images évocatrices chez le lecteur pour y susciter des émotions, pour que le lecteur se retrouve par le jeu de ses souvenirs et de leurs significations dans une histoire qui n’est pourtant pas la sienne.

Au-delà, « c’est un voyage, on rentre dans Mercedes, l’univers de la marque, et on y reste ». Tout commence et revient sur le constructeur. « Mercedes, c’est un patrimoine, une histoire, qui va nous porter ailleurs pour encore un certain nombre d’années ». Ces mots sont tirés du making-of du film, que vous pouvez regarder ci-dessous.

La morale de l’histoire ? C’est un ancien clip de la Mercedes Classe A, en 2004, qui le disait dans son slogan : « Suivez votre Étoile » !

Via YouTube & Vavavoum