Il y a quelques jours Blogautomobile s’est rendu sur le mythique circuit automobile d’Estoril au Portugal pour découvrir en détail, et tester, la nouvelle gamme de pneus sport Michelin. C’est accompagné d’un petit groupe de passionnés venant de toute l’Europe que nous avons pu accéder à la piste portuguaise et aux infrastructures Michelin où nous attendaient certaines des plus prestigieuses automobiles sportives du moment.

Le manufacturier français avait fait les choses en grand, notre planning ultra rempli en témoigne puisque nous avons tout juste eu le temps de respirer un peu entre les nombreuses réjouissances prévues. Au programme de la journée, une série d’ateliers statiques et dynamiques pour décortiquer les caractéristiques de chaque pneumatique de la gamme Pilot Sport, des séances de roulage volant en main pour tester en conditions réelles les performances des pneus, mais aussi des tours de pistes en tant que passager de pilotes professionnels exploitant à leur maximum les GT de compétition et autres supercars ultra vitaminées montées en slick Michelin. En tout, c’est près de 20000 chevaux qui étaient présents sur le circuit d’Estoril, à notre disposition pour user de la gomme made in France.

Le matin, démarrage sur les chapeaux de roues puisque nous avons immédiatement pu prendre la piste pour comparer les performances des Pilot Sport 3, Pilot Super Sport et Pilot Sport Cup sur des Audi TT-RS et TT-RS MTM, des Audi R8 V8 et V10, et enfin des Porsche 911 GT et Carrera 4. Chaque véhicule était présent avec les 3 montes pneumatiques pour bien se rendre compte des différences de comportement entre chaque pneu Pilot Sport. Précisons au passage que nous avons été bluffés par l’efficacité redoutable des Audi TT-RS qui sont assurément des engins taillés pour la piste alors qu’au contraire les Audi R8 ont déçu par leur mollesse générale.

Durant les autres ateliers de la matinée nous avons pu comprendre avec quelle rigueur Michelin organise des transferts de technologies entre la compétition et le développement de nouveaux pneumatiques pour la route. Fort de 20 victoires aux 24 heures du Mans dont 13 d’affilées ainsi que sa victoire en championnat du monde des rallyes en 2010 et les nombreux partenariats techniques menés avec des constructeurs de véhicules haute performance tel que Porsche, Ferrari ou BMW Motorsport, Michelin peut se targuer d’une expérience incontestable en compétition, un atout majeur qui place la marque française comme l’un des manufacturiers les plus expérimentés au monde.

L’après midi fut rythmé de séances de roulages libres et de taxi driving aux côtés de pilotes professionnels, l’occasion de se rendre compte à quel point Michelin fabrique des pneumatiques capables de délivrer plusieurs performances de concert et de façon constante sur toute la durée d’utilisation du pneu. Un atout d’autant plus essentiel lorsque l’on sait qu’aujourd’hui les exigences convergent de plus en plus entre voitures de série et véhicules de course : vitesse maxi, endurance et grip. D’ailleurs, transposées aux pneus de route, ces performances ont pour effet de maximiser le plaisir de conduite tout en minimisant toute forme de compromis aussi bien au niveau de la sécurité sur revêtement sec et humide que de la longévité kilométrique.

Enfin, pour illustrer par l’exemple tout le bien que nous venons de dire à propos des produits Michelin et surtout de leur capacité à toujours utiliser la compétition comme moteur d’innovation, notons 2 anecdotes concernant les dernières 24h du Mans 2011. Saviez-vous que l’Audi ayant réalisé la pôle position l’a fait avec des pneus ayant déjà parcourus plus de 300 kilomètres ! Saviez-vous également que l’Audi R18 victorieuse a effectuée en fin de course une série record de 5 relais avec le même train de pneus, totalisant plus de 750 km seule en tête devant les 3 Peugeot lancées à sa poursuite. Le pilote, Benoit Tréluyer, affirmant pouvoir encore attaquer à la fin de son cinquième relais.

Ces performances incroyables, impensables il y a encore quelques années, démontrent bien la rigueur et le soin que Michelin apporte à son secteur Recherche & Développement, pour s’améliorer chaque année et ainsi en faire profiter nos pneus de route.