Lors d’une conférence de presse donnée à Paris ce jour, l’organisateur du Mondial de l’Automobile a fait un certain nombre d’annonces pour dynamiser la prochaine édition du salon en 2018.

L’échéance peut sembler lointaine, et pourtant, les préparatifs vont déjà bon train pour le prochain Mondial. L’édition 2016 a été marquée par l’absence de plusieurs constructeurs généralistes (Ford, Volvo) ou de prestige (Aston Martin, Rolls Royce, Lamborghini,…) et par une sensible baisse de la fréquentation.  Il fallait donc réagir.

Première nouveauté : le changement d’identité visuelle. Terminé le logo à fond rouge, place au fond noir. Et surtout, changement de nom : bienvenue à « Mondial de l’Auto Paris ». En blanc sur fond noir. C’est concis, plutôt élégant et cela ressemble beaucoup à une marque de parfum ou de haute couture à la française, ce qui est bien sûr intentionnel. Rien de tel pour relancer ou développer la « marque » Mondial à l’international que de faire appel au patrimoine français. Quant au « O » flouté, il symbolise à la fois une roue en mouvement et la « vibration technologique et digitale ». Il se décline également en version anglaise.

Les dates, déjà connues, sont confirmées : 10 jours seulement pour le grand public, du 4 au 14 octobre, avec 6 nocturnes. Le tarif restera inchangé à 16 euros. Le format est resserré, avec deux week-ends au lieu de trois, ce qui va dans le sens des demandes des exposants qui voyaient leurs coûts exploser.

Mais heureusement, les nouveautés ne se limitent à pas à ça. Le Mondial abritera ainsi pour la première fois une Zone Supercars dans le hall 1 , baptisée « Mondial Limited ». De quoi peut être aller chercher certains exposants du Salon de Genève, repère traditionnel de ce type de fabricants, et aussi d’attirer le public qui vient aussi au salon pour rêver un peu !

Autre nouveauté d’importance, ou plutôt retour aux sources : le Mondial de la Moto aura lieu en même temps que le Mondial de l’Auto ! Les 2 et 3 roues seront concentrés dans le hall 3. Et enfin, la Porte de Versailles hébergera également le premier Mondial de la  Mobilité, dédié aux nouveaux usages de la voiture (covoiturage, partage, produits pour les centres urbains, etc…) et le salon professionnel Mondial.Tech réunissant les start ups et acteurs du numérique dans le secteur de la mobilité. Car l’usage de la voiture est en train de changer radicalement, et il faut s’y adapter. Les jours de la voiture-produit semblent déjà comptés, pour être remplacés par la voiture-service. Pensez simplement à des acteurs tels que Tesla, Blablacar ou Uber, et ajoutez les voitures autonomes pour avoir une idée de ce que le futur nous réserve.

Enfin, et pour fêter les 120 ans du Mondial (ou Salon de l’Auto, ou les deux !), une grande parade publique est prévue dans les rues de Paris le 30 septembre 2018 ! Peu de détails sur cette animation, mais on peut envisager voir circuler les plus grandes autos qui ont « fait » la réputation et l’histoire du salon. Il faudra quand même s’assurer que tout ce petit monde disposera bien d’une vignette Crit’Air !

Pour relancer la machine, AMC Promotion a décidé de faire les choses en grand en apportant un bon nombre d’innovations et en revenant à un format plus court. Il semble répondre non seulement au souhait des visiteurs de pouvoir continuer à rêver et découvrir, mais également à ceux des constructeurs et des nouveaux acteurs du domaine de la mobilité.  Espérons que les marques suivent en nombre et que le public parisien et français (et mondial !) puisse à nouveau profiter d’une belle exposition.

Crédits photos : Mondial de l’Auto