… pour bon nombre de concurrentes puisque cette nouvelle version de la Seat Leon Cupra déboulera sur le marché dans quelques mois avec 280 ch !

seat_leon_cupra 2014.1

C’est en mars prochain au salon de Genève que le constructeur espagnol dévoilera la nouvelle version sportive de sa berline compacte. Dès son lancement cette nouvelle Seat leon sera proposée à la clientèle avec deux carrosseries, le coupé SC et la berline 5 portes en attendant dans quelques mois la version ST (break).

Esthétiquement, la nouvelle Leon Cupra reste assez discrète et se pare d’un kit aérodynamique de bon goût qui comprend un bouclier avant avec de nouvelles prises d’air agrandies par rapport aux autres versions y compris la FR. On note que la prise d’air centrale est prolongée par un enjoliveur noir situé au niveau de l’emplacement de la plaque d’immatriculation. Les entrées d’air latérales sont elles aussi plus grandes et se dispensent désormais des antibrouillards de cette Leon qui dispose de l’éclairage « full leds ». La grille de calandre est légèrement retouchée. On notera aussi le gros maillage des grilles frontales probablement pour mieux refroidir le moteur qui va avoir besoin d’air frais.

A l’arrière, on découvre un aileron de hayon dans le prolongement du toit qui allonge le profil dynamique de la voiture. Le pare choc arrière intègre un diffuseur encadré par deux sorties d’échappements ovales. La Leon Cupra est posée sur des grandes roues en 19 pouces qui masquent à peine les gros étriers rouges siglés Cupra.

L’habitacle évolue peu et reste hélas toujours aussi austère et gris… Seuls des sièges baquets gris et noir, la zone rouge du compte tours, le volant sport avec méplat, des liserets de haut de portières rouges et le pédalier en alu viennent égayer un habitacle trop sérieux pour une sportive venue du sud ! On espère que Seat proposera en option des selleries ou des accessoires qui agrémenteront et coloreront l’espace à vivre.

Mécaniquement la Seat Leon Cupra est une traction propulsée par le bloc 2.0 L TSI du groupe Volkswagen. Dans le cas présent il développe la puissance de 280 ch et est associé avec la DSG et le différentiel électronique habituellement utilisé par les voitures dynamiques du groupe allemand.
Avec une telle puissance, la Leon Cupra s’approche de la Golf R et va peut être pouvoir épingler à son tableau de chasse les Astra OPC  et Mégane RS… à moins que ça ne soit le rôle dévolu à la version Cupra R que l’on annonce avec 300 ch au minimum en 2015.

seat_leon_cupra 2014.2

A revoir dans les prochaines semaines.

Via Seat.