Subaru WRX S4 2015 Jusqu’à maintenant les japonais et les européens disposaient de la toute récente Subaru WRX STI forte de 300 ch et 400 Nm au look sportif inspiré de celui des anciennes Impreza WRX ou STI qui elles même s’inspiraient des Subaru de rallye. Ce jour et uniquement pour le Japon, Subaru dévoile la nouvelle WRX S4 qui se veut la version « civilisée » et « éco friendly » de la WRX STI. Mais au delà des détails apparents, cette nouvelle WRX S4 vient avec son lot de nouveautés interessantes qui ne nuisent aucunement aux performances de l’auto. Subaru WRX S4 2015.23 Exterieurement la nouvelle Subaru WRX S4 se distingue de la version STI par une allure sagement sportive inspirée à la fois par la STI mais aussi par la Levorg qui est d’ailleurs à considérer comme la version break de cette S4 puisque très proche esthétiquement. Cette nouvelle WRX S4 se veut discrètement sportive et l’allure, si l’on apprécie les japonaises délurées et singulières, est plutôt réussie avec une face avant empruntée à la WRX STI avec un méchant bouclier avant, leds diurnes, antibrouillards à leds, entourage de calandre couleur carrosserie et prise d’air de capot. Les bas de caisse sont aussi de la partie tout comme le bouclier arrière avec diffuseur intégré et 4 belles sorties d’échappement rondes. Le coté assagi de cette berline vient de la malle de coffre qui perd son imposant aileron pelle à tarte au profit d’un discret becquet qui finit le profil de l’auto sans rien enlever à la sportivité de l’ensemble. Les feux arrière sont eux aussi à leds. La berline respose sur une suspension sport surbaissée (garde au sol de 135 mm vs 150 mm à la STI), et de nouvelles jantes  alu en 18 pouces chaussées en 225/45 R18 (245/40 R 18 pour la WRX STI). L’allongement de l’empattement et la disparition de l’aileron donne un surplus d’élégance au profil et arrangent bien l’aspect de la berline (NDLA : Facile diront certains !).

L’habitacle est lui aussi très proche de celui de la STI mais se veut plus cossu et chalereux avec une nouvelle sellerie en tissu noir sur la finition GT et en tisu et cuir noir avec passepoil rouge sur la GT-S. Une sellerie entièrement en cuir est proposée en option. La voiture profite d’un bon niveau d’équipement avec la climatisation bizone, le système de navigation, la télémétrie, les inserts et pièces de mobilier en fibre de carbone ou en aluminium. La S4 dispose aussi d’une installation audio performante mais esprit « bourgeois » oblige, la sportive perd ses sièges baquets  au profit de sièges sports plus classiques qui semble toutefois apporter un bon maintien. Subaru fait aussi savoir que la WRX S4 dispose d’un nouvel écran de 3.5 pouces disposés entre le compte tours et le tachymètre destiné à donner au conducteur un certains nombres d’informations sans qu’il ait besoin de regarder ailleurs (la voiture dispose de trois écrans d’affichage sur la planche de bord !).

 

Une fois les présentations faites, il est interessant de se pencher sur les caractéristiques de cette berline 4 portes à l’esprit virulent. Si l’on retrouve la transmission AWD Symmetrical qui transmet la puissance du moteur vers les 4 roues motrices, la WRX propose un nouveau moteur et une nouvelle transmission Lineartronic à 8 rapports avec commandes au volant. Exit donc le boxer 2.5 L Turbocompressé de 300 ch et 407 Nm de couple associé à une BVM6, place au nouveau Boxer 2.0 L DIT (Direct Injection Turbo) qui se veut tout aussi performant, moins énergivore et moins polluant tout en profitant de taxes moins élevées au Japon (60% de réduction sur la taxe d’acquisition et -50% sur la taxe basée sur le poids).

La WRX S4 est donc propulsée par le nouveau bloc suralimenté FA20 2.0 L DOHC qui cube 1998 cm3 et qui développe quelques 300 ch à 5600 trs/min et un couple moteur de 400 Nm entre 2000 et 4800 trs. Associé à la nouvelle BVAS 8 Lineartronic, al WRX revendique une consommation mixte d’environ 7.6 L/100 km et 176 g de CO2/km. Le rpogrès est très important par rapport à la WRX STI BVM6 à moteur 2.5 L qui revendique une conso mixte de 10.5 L/100 km et des émissions de CO2 de 243 g/km. La baisse de la consommation est de 28% et la diminution des émissions de CO2 est de 27.5%. Pas rien !

La boite de vitesse Lineartronic dispose de plusieurs modes de fonctionnement dont un mode Sport avec fonction « SI-Drive » qui permet une conduite en mode totalement libéré dans la gestion du passage des vitesses. Du point de vue de la sécurité, cette nouveauté profite du pack All-Around Safety et la version GT-S s’équipe de l’excellent système Eyesight dans sa 4eme génération. Ce système propose notamment l’avertisseur de franchissement de ligne, l’assistant au freinage d’urgence, le régulateur de vitesse, la gestion des couleurs mais aussi des formes (il sait faire la différence entre un piéton, un cycliste, une voiture ou un camion), le freinage automatique lié au régulateur ou le maintien dans la voie de circulation.

Pour ce qui est des dimensions de cette auto, elles sont ici :

L : 4.595 m (+1.5 cm par rapport à une STI)
l : 1.795 m
h : 1.475 m
Emp : 2.65 m (+25 mm)
Voies : Av : 1.53 m / Ar : 1.54 m
Poids : 1540 kg (+35 kg  par rapport à une STI)
Coffre : 420 dm3

Subaru ne donne pas encore les performances détaillées de cette WRX S4 mais laisse clairement entendre qu’elles sont très proches de celles de la STI. Ainsi une Vmax de l’ordre de 240 km/h et un 0 à 100 km/h en moins de 5.5 secondes sont clairement envisageables.

La voiture est proposée avec deux finitions et 6 coloris de carrosserie dont deux nouveaux, le WR Blue Pearl et le Crystal White Pearl.

Pour retrouver la S4 en vidéo, c ‘est par ici :

La Subaru WRX S4 est d’ores et déjà disponible à la vente chez tous les distributeurs Sub’ de l’archipel japonais au tarif de 3.348.000 yens pour la version GT et 3.564.000 yens pour la GT-S. Il est pour l’instant difficile de dire si cette version discrètement sportive de l’Impreza viendra ou non en Europe car nous ne savons même pas si la Levorg pourtant annoncée lors de sa présentation fin 2013 prendra le chemin de nos marchés de l’UE.

Subaru WRX S4 2015.0

Reste que cette nouvelle version serait une agréable alternative aux lisses allemandes que sont les S3 Sedan, S4, 335i ou CLA45 AMG pour qui veut rouler autrement sans oublier les performances, sans exploser son budget tout d’un disposant d’une vraie transmission intégrale et sans trop se préoccuper de la revente ou de la reprise de son auto. A suivre quand même… on ne sait jamais  !

Via Subaru, Youtube.