Grosse actualité pour le constructeur de Göteborg qui va enfin dévoiler cette fin de semaine son nouveau grand SUV, le XC90 mais dans la vie de la firme suédoise il n’y a pas que le XC90, y’a aussi le boss, la 240, les nouvelles motorisations et un nouveau centre d’essai.

Volvo XC90 the last teaser

1- L’annonce a quelque peu surpris le petit monde automobile mais le patron de la marque,  Haakan Samuelsson, a fait savoir que le nouveau grand SUV Volvo serait la dernière chance de la firme suédoise. On est un peu interloqué d’une telle déclaration car on prête pourtant à la marque un plan produit ambitieux et fourni pour les années à venir afin de jouer sur les marchés importants où le premium se vend bien.
Moyen de mettre la pression ? Déclaration mal formulée ou mal interprétée par la média ? Réalité imposée par Geely ? Difficile à dire  mais on est quand même dans l’attente d’une clarification ou d’une explication officielle  quand on a à l’esprit l’actuelle bonne santé industrielle et financière de Volvo.

2- La Volvo Serie 200 fête ses 40 ans. Dévoilée en août 1974, celle qui succède à la Serie 140 sera un des éléments de la bonne et chic image de Volvo dès la seconde moitié des années 70 notamment grâce à la version break (dont la 245 T) qui fera le bonheur des familles chics de la classe moyenne d’alors et… des antiquaires. Moderne à son lancement dans sa conception, la Serie 240 vivra près de 20 ans grâce à plusieurs carrosseries (2 portes, 4 portes, break, coupé Bertone ou 262C) et de nombreux moteurs L4, L6 (dont le fameux moteur diesel développé en partenariat avec VW) et V6 (le fameux PRV).
On se rappellera tous les gros et massifs pare chocs des 200 avec leurs larges bandes de caoutchouc mais aussi les fameux appuies têtes ajourés qui devaient favoriser la visibilité mais qui étaient durs comme du bois. Les modèles haut de gamme auront, au fil des ans, droit à un rembourrage assorti à la sellerie de la voiture.
La Serie 200 fera carrière avec de nombreuses motorisations allant de 1.8 L à 2.8 L associées à des BVM4 et ou BVA3 ou 4 selon les marchés et les années. La 200 fut aussi une des premières voitures propres du monde avec pot catalytique, sonde lambda ce qui lui vaudra en 1977 l’American National Environmental Industry Award et en 1978 le titre de Voiture la plus propre des USA.

 Au total, 2.862.573 véhicules de la Serie 200 furent construits entre 1974 et 1993. Mais je crois que cette voiture comme la CX mérite que l’on en reparle ensemble dans les prochaines semaines. 

Une petite vidéo pour le plaisir des amateurs  (avec une pub prémonitoire) :

3- A l’image d’un certain nombre d’autres constructeurs importants présents en Europe, Volvo veut et aura son moteur 3 cylindres. La firme, par la voix de Derek Crabb le patron du service motorisation du constructeur, a confirmé l’arrivée d’une nouvelle génération de motorisations downsizées comme c’est déjà le cas chez Ford, Opel, Renault, Daimler AG, PSA, VAG, BMW Group.
Cela est prévu pour l’année 2016 et ces nouveaux moteurs L3 suralimentés cubants 1.5 L. Ces moteurs qui viendront rejoindre les nouveaux blocs L4 Drive-e du constructeur suédois officieront sous les capots des futures S60/V60 avant de prendre la direction de la V40 et d’au moins un nouveau SUV compact. Mais pas de L3 sous les capots des prochaines V70, S80, S90  (?) ou XC90. Ces moteurs 1.5 L ne seront proposés qu’en version essence et sont prévu pour être associés avec des groupes propulseurs électriques pour les prochains modèles hybrides de la marque.

4- On se rappelle tous l’objectif annoncé par le constructeur fin 2013-début 2014, plus aucun mort sur les routes de la planète dans une Volvo d’ici à six ans. Pour parvenir à cet objectif ambitieux, un rien démagogue mais très bon pour la com’ et l’image, le constructeur suédois vient d’inaugurer son propre centre d’essai AstaZero entièrement dédié à la sécurité routière et il y a mis les moyens. Ainsi ce très grand centre installé dans la périphérie de Göteborg va permettre à Volvo de tester toutes les situations que l’on rencontre au quotidien dans sa vie d’automobiliste. Ainsi la ville, les nationales, les autoroutes et les grands carrefours ou ronds points souvent accidentigènes n’auront plus de secret pour les ingénieurs de la marque. 

La superficie totale d’AstaZero représente environ 2.000.000 m2 dont 250.000 recouverts uniquement d’asphalte. Une autoroute de 5.7 km de long reliée au réseau urbain disposant pour l’instant de 4 immeubles en  40 x 25 m ceinture l’installation. Le centre dipsose aussi d’une zone à grande vitesse qui est faite d’un circuit en forme de rond de 240 m de diamètre avec des stands reliés à une route à plusieurs voies longue de 700 m.
AstaZero possède également une zone à grande vitesse qui consiste en un circuit en forme de rond de 240 mètres de diamètre avec des « stands » reliés à une route à plusieurs voies de 700 mètres de long
Le constructeur explique qu’avec AstaZero, toutes les situations vont pouvoir être envisagées ou testées grandeur réelle et non seulement sur des ordinateurs, avec des algorythmes ou avec des crashs tests. Le centre va aussi permettre à Volvo de poursuivre son travail sur les voitures dites autonomes.

La firme précise enfin que de très nombreux robots joueront les rôles de cobayes… L’association dummies/robots risque d’être explosive et on l’espère, profitable à la sécurité des passagers qui circulent en voiture.

5- Nous finirons cette session d’information Volvo par le dernier teaser vidéo qui annonce le nouveau XC90 2015. Rien à découvrir ou à attendre, juste la confirmation de la date de présentation.

Via Volvo, Youtube.