RUSSIA 209

Révélée simultanément à Londres, New-York, Melbourne et Saint Petersbourg, c’est en Russie que Mazda a convié LeBlogautomobile pour un lever de voile spectaculaire sur sa nouvelle compacte.

 

RUSSIA 197

 

Roulement de tambours, uniformes de marin ou de majorettes selon le genre, les Russes assurent une ambiance survoltée au Château Mikhailovskiy de l’ancienne Leningrad. Histoire de sensibiliser notre œil aux jolies courbes, la soirée commence par un défilé où cinq mannequins femme portent des créations du styliste Vadim Galaganov inspirées des 4 villes où ont lieu les avant-première de la nouvelle Mazda3. Quatre car si les festivités prévues à Istanbul ont été annulées pour les raisons que vous devinez, un cinquième mannequin porte bien la robe orientale imaginée pour symboliser le mystère et les charmes du Bosphore. A l’applaudimètre cette création vaudra au mannequin qui la porte de coiffer de très loin toutes ses consœurs. Ses œillades brulantes derrière un voile sensuel ne laissent personne indifférent. L’ambiance est chaude, il est grand temps d’apprécier maintenant la robe de la nouvelle Mazda3.

 

Après la récente et réussie Mazda6, la 3 est le deuxième véhicule de série de Mazda à arborer le nouveau style maison : le KODO Design. D’allure plutôt conventionnelle, le véhicule dévoile en fait des charmes subtils qui, à défaut d’être accrocheurs, ne déçoivent personne. L’ensemble affiche un doux mélange d’élégance et de dynamisme. Tout le design du véhicule s’exprime dans le dessin des phares avant et de leur jonction avec l’ensemble calandre/pare-chocs. La nouvelle Mazda3 a été dessinée de manière simple et …complexe, donnant naissance au néologisme simplexcity . Les formes à priori simples de la face avant révèlent des détails de style très intéressants au fur et à mesure que l’œil se promène sur la carrosserie. J’adore cette partie 3/4 avant de la voiture : c’est pour moi la pièce maîtresse de l’identité de la nouvelle Mazda3 qui se résume par des formes apparemment simples mais en fait complexes et fortes en qualité perçue.

 

Lors de cette soirée de lancement, la 3ème génération de la « 3 » déjà vendue à plus de 3 millions d’exemplaires à travers le monde a reçu le soutien du designer français Ito Morabito- guest-star showman et accessoirement chauffeur de salle ! L’occasion pour lui de vanter indirectement (!) le style simple et complexe de cette nouveauté en mettant en avant SON travail et SES produits, bref SON talent connu sous le label Ora Ito où il s’amuse aussi à combiner simplicité des formes et complexité technologique.  Un bon coup de pub pour ce trublion du design devant un parterre de centaines de média européens, tous étrangers au monde de l’auto mais évoluant dans la mode, le lifestyle ou le design. La France compte très peu d’invités, en fait seulement deux, et nous sommes tous deux spécialisés en automobile. Celà est contradictoire avec le fait que la marque Mazda, et plus encore ses produits, manque cruellement de notoriété en France. En comparaison, l’Italie compte une délégation d’au moins 10 personnes, idem pour la Pologne, la République Tchèque, l’Allemagne etc … Dommage, l’événement sera sans doute peu relayé dans les médias français où on ne peut pas dire que Mazda soit le mieux représenté avec des campagnes « Zoom Zoom » plutôt kitsch, datées et sans rapport avec la qualité intrinsèque des produits proposés. Allo !? Il y a quelqu’un au service comm’ chez Mazda France ? Faîtes nous rêver SVP, donnez-nous envie de nous rapprocher d’une des concessions françaises de Mazda . L’acheteur Français d’une Mazda a sans doute besoin d’être mieux valorisé dans son achat par un positionnement de la marque plus en phase avec ses prétentions. Dans les faits aujourd’hui, il est plus rassuré par Volswagen dont la Passat n’a pourtant pas grand chose a envier à la Mazda6.

L’Histoire de Mazda en France est faite de hauts et de bas. Aujourd’hui, la marque d’Iroshima est clairement distancée par ses compatriotes ( Toyota et Nissan) ou voisins ( Kia, Hyundai) . Encore une bizarrerie tricolore puisqu’à plus grande échelle , Mazda compte pour un constructeur important sur les marchés automobiles mondiaux. Ma visite en Russie m’a notamment permis de voir combien les produits de la marque sont très présents et variés dans le trafic urbain. Il est fréquent de croiser des 3, 6, MX5 ou RX7.

Une fois passée la foule des médias européens qui s’est jetée sur la voiture une fois le voile soulevé, je m’engouffre enfin à bord du véhicule. La première impression est bonne. Le design n’a rien de nouveau ou d’original mais il est sérieux et l’ergonomie semble bonne ( à confirmer en essai dynamique). L’ensemble rappelle l’ambiance dégagée par l’habitacle de la Mazda6, le style est assez germanique, rigoureux, un poil froid, mais emprunt d’un certain raffinement. Bref, ici rien de bien nouveau, mais de quoi rassurer et mettre à l’aise bon nombre d’acheteurs potentiels. Pour cela ils devront être patients, la commercialisation de la nouvelle Mazda3 n’est prévue en France qu’en novembre 2013. Il est déjà temps d’abandonner la belle, seule sur scène, on m’attend pour un dîner où j’aurais le privilège d’échanger sur ce nouveau produit avec Philippe Geffroy, Président de Mazda France.

 

M3 024

 

Ce premier contact visuel était plutôt positif, il me tarde maintenant de pouvoir juger réellement la pertinence de la nouvelle Mazda3 lors d’un prochain essai routier. A bon entendeur …  😉

 

Pour tout savoir des premières infos techniques de la Nouvelle Mazda3 c’est ici :

http://blogautomobile.fr/nouvelle-mazda-3-2014-193139#axzz2XXSBVTT7

 

Photos : Philippe Kerleroux