C’était lors d’une présentation pour le Master of Science in Design qui se déroulait à Turin, la ville des grands carrossiers italiens et on doit cette petite phrase au réputé designer Giorgetto Giugiaro. Les propos sont rapportés par la Repubblica ( service économie et finances ).

Giorgetto Giugiaro de dire :  » Sergio Marchionne est un grand homme de la finance, pas de la production ! » et de continuer en ajoutant, les gens sont de moins en moins interessés par le fait de savoir si les voitures sont fabriqués en Chine, en Inde en Pologne ou en Italie. Ce qui les interesse, c’est le contenu, l’allure et les prestations qu’offrent la voiture et à ce jeu, seuls les meilleurs gagnent ! Fiat aujourd’hui revendique son internationalité et après avoir eu de très longues années de défaillance et de faiblesse, essaie de se refaire avec l’alliance avec Chrysler. Je suis un grand fan de l’industrie italienne et je ne peux qu’espérer que ça aille mieux à l’avenir mais au delà de la volonté d’être grand , puissante et de réussir, il faut les bons produits sains, bien développés, adaptés aux attentes de la clientèle car la concurrence est extrêment rude ! ».

On aura bien compris que le designer italien ( le père des GTV, Alfasud mais aussi de la Golf et du Scirocco ) laisse entendre que si Marchionne est un grand gestionnaire d’entreprise, il n’est pas un homme de la production et de l’ingénierie automobile et que cela pourrait amener à des erreurs dans les choix fait le Lingotto dans ses gammes et lignes de produits automobiles. Le designer semble donc appuyer sans le dire sur les choix américains imposés aux acheteurs et amateurs européens de voitures italiennes et laisse planer le doute sur l’excellence de ces choix pour la viabilité des marques concernées.

Ne perdons pas aussi de vue, que Giorgetto Giugiaro est depuis l’an passé dans le giron industriel et financier du groupe Volkswagen ! Après Piech, Winterkorn, De Silva, au tour de Giugiaro d’y aller de sa petite pression…

Via La Repubblica ( Affari&Finanza du 18/02/2011 )