Selon des agences de presse ainsi que des médias économiques et financiers, PSA travaillerait à la possibilité de céder sa belle participation dans le puissant équipementier Faurecia. 

PSA et Faurecia

Si l’on en croit les dernières informations du moment, cette session de participation se ferait si le rapprochement avec le partenaire chinois Dongfeng se mettait en place. Ces discussions et études autour de Faurecia n’en sont toutefois encore qu’au début et restent soumises à la réussite du projet de rapprochement entre le constructeur français et le groupe industriel de l’empire du milieu.

Néanmoins, PSA a demandé à une banque conseil d’étudier et d’analyser le cas d’une cession des 57% que PSA détient dans l’équipementier Faurecia. Cela en vue soit d’une mise sur le marché financier, soit de la vente de ces participations à un fonds d’investissement ou à un industriel du secteur automobile qui travaille déjà avec le sous traitant. Si on est peu disert sur le sujet chez PSA, on met en avant le fait que des entreprises comme Ford ou GM ont déjà fait de même avec Visteon et Delphi.

Ce nouveau chapitre s’ajoute donc aux actuels dossiers Santander, Dongfeng (avec entrée probable de l’état français au capital pour garantir et assurer l’existence de PSA comme entreprise française) et aux déjà oubliées ventes de Gefco, de certains biens immobiliers et à l’accord avec GM. A suivre.

Via LesEchos, LaTribune, Reuters.