Ce nom ne vous dit peut être rien et pourtant c’est celui du groupe financier koweïtien qui détient 50% du capital d’Aston Martin qui vient d’être placé sous protection judiciaire par un tribunal du Koweït. le groupe financier « possède » une dette colossale de 3 milliards de dollars qu’il n’arrive pas à restructurer. Ainsi placé sous protection judiciaire, le groupe koweïtien sera placé sous l’application d’une loi de stabilité financière mise en place depuis un peu plus d’un an et qui est sensée venir aider les sociétés touchées par la crise.

Cette situation permet au groupe financier de voir suspendues toutes les actions judiciaires engagées contre le groupe par les différents créanciers. Investment Dar est ainsi le premier groupe financier à bénéficier de cette nouvelle loi. On se doutait depuis plusieurs mois que ça n’allait pas du coté du principal actionnaire d’Aston Martin mais à force de langue de bois, de déclarations vagues, ou de faux fuyants, on avait presqu’oublié les problèmes financiers de cet investisseur et ce d’autant plus que la Rapide est sortie, que la One-77 est en route, que des accords avec Mercedes ont été signés. Investment Dar va devoir subir un plan drastique d’apurement de sa dette via des arrangements qui sont entrain d’être mis en place par les autorités judiciaires koweïtiennes mais même si ce plan est soutenu par 80% des cranciers, il faut savoir que la minorité restante s’oppose toujours à ce plan de restructuration de la dette, ce qui bloque toute avancée du dossier. Pour rappel, et on aurait du être plus méfiants, le groupe d’investissment n’est plus coté depuis le printemps 2009 à la bourse de Koweit ( suspension de la cotation ) et n’a pas publié de bilan d’activité depuis celui 2007 date à laquelle le groupe avait pris 50% du capital d’Aston Martin.

Du point de vue automobile, on est désormais en droit de se demander ce que peut être l’avenir d’Aston martin à court ou moyen terme sachant que pour l’instant, David Richards n’a fait aucune déclaration au sujet de ses amis financiers de 3 ans…. Reste tout de même une vraie marque de luxe, des partenaires puissants  ( Mercedes entre autres  ) et des produits qui plaisent et se vendent, alors restons optimistes pour la marque britannique mais soyons vigilants.

Ci dessous, peut être déjà une image du passé !

Via LeMonde,LesEchos.