Voilà c’est fait !
Il y a 17 ans, la dernière Alpine A610 quittait l’usine de Dieppe ! Louis Schweitzer et son équipe ne croyait pas en la petite marque et ils préféraient mettre en avant  Renault Sport qui est toutefois devenue la signature d’une vraie sportivité… grâce, notamment à la complicité des dieppois ! 

Pour, entre autres, relancer sa marque sportive, Renault vient en effet de s’unir avec Caterham. Renault et le groupe Caterham vont donc s’associer autour d’un projet industrialo-commercial qui va permettre de concevoir, développer et produite de futurs véhicules sportifsCes prochaines sportives si elles partagent des dessous communs seront différenciées pour tout le reste et comme le dit le communiqué officiel, les Caterham porteront l’ADN Caterham et les Alpine auront bien sur l’ADN Alpine. Bien sur cette association va permettre de diminuer les frais de R&D et de production (l’affaire évite à Caterham la construction d’une usine).

 

 

 

 

 

Caterham va entrer à hauteur de 50% dans le capital de la société des Automobiles Alpine Renault qui est pour l’instant détenue à 100% par  Renault. Avec cette entrée au capital, l’entreprise dieppoise deviendra la Sociétés des Automobiles Alpine Caterham au 1er janvier 2013. C’est Bernard Ollivier qui va prendre la direction de l’entreprise à la même date.

Renault assure que cette union pérennise sur le long terme l’avenir du site dieppois précise que ce projet a pu aboutir grâce à l’aide de l’état, de la région Haute Normandie et de Dieppe Maritime (communauté d’agglomération de Dieppe). Renault de poursuivre : » Suite à une étude de faisabilité portant sur le développement conjoint d’une voiture sportive menée par Renault Sport Technologies et Caterham Technology & Innovation (CTI – spécialiste en ingénierie et consultant en technologie du groupe Caterham), Renault et Caterham conjugueront leurs compétences sur les grandes et petites séries, pour élargir leur positionnement sur le marché des voitures de sport. Chacun aura pour objectif de lancer son propre véhicule sur ce marché d’ici 3 à 4 ans. 

 

 

 

 

 

Renault et Caterham mettront chacun leurs compétences techniques complémentaires dans le développement de futures autos à travers la création d’un département ingénierie-recherche et développement commun. Les investissements nécessaires dans le domaine de l’ingénierie et de la fabrication seront donc partagés par moitié entre les deux entreprises. La SAACpourra donc bénéficier totalement de l’expertise et du savoir de Renault, de Renault Sport Technologies,de Caterham et CTI dans le développement de futurs produits automobiles. Bien sur Carlos Ghosn, Tan Sri Tony Fernandes, Carlos Tavarès, Dato Kamarudin Meranun et Bernard Ollivier y sont allés de leur petit speech amical et officiel.

 

 

 

 

 

Il nous reste maintenant à suivre le projet et à patienter jusqu’en 2015 pour la présentation de la prochaine Alpine qui naitra 20 ans après la dernière A610. Pour rappel, on parle d’un coupé propulsion avec un moteur de 200 à 250 ch, d’un poids d’environ 1200-1250 kg et d’un prix de vente situé aux environs de 35.000-40.000€.. de quoi se positionner en face d’une certaine 4C nettement plus chère et la Lotus Elise si celle ci est toujours en production chez Lotus (ou si la marque n’a pas disparu d’ici là).

Via Renault, Caterham.