4.100 exemplaires vendus en 2010, 6.900 en 2011, les anglais le boudent (il n’est d’ailleurs plus au maigre catalogue de Renault UK) et il ne décolle pas sur le marché européen des roadsters qui est estimé (généreusement à mon avis, ça sent le travail fait à la louche au fond d’un bureau et non avec des données objectives) à 75000-100.000 autos par an.

Pourtant lorsque nous avons su que ce petit roadster développé sur la plateforme de la Twingo, nous nous sommes tous enthousiasmés… au moins dans nos têtes car du rêve à la réalité il y a un monde et c’est ce que la Renault est entrain d’apprendre à ses dépends. Interrogé par Reuters, Jérôme Still qui est le directeur commercial de Renault explique : “L’avenir du roadster Wind n’est pas extraordinaire. Il n’a pas rencontré son public (et surtout… ses clients). Il n’est pas question d’interrompre brusquement la carrière et la vie du petit roadster mais plutôt de limiter les investissements généralement faits durant la vie d’une voiture”.

On imagine donc sans peine que la Renault Wind se dispensera d’un restylage de mi vie et de toute évolution importante dans les deux ou trois prochaines années si il va si loin. La version Gordini n’a rien apporté à la Wind et quelques éléments de sa conception n’ont pas vraiment plu aux clients. On notera aussi un positionnement ambigu, une finition pas terrible même si cela s’est amélioré depuis quelques temps, pas de vraies motorisations dynamiques et le 1.6 L 16V de la Twingo RS est un peu juste pour un roadster à l’esprit sportif (125 kg de plus que la Twingo RS). Une version 150 ou 170 ch aurait été la bienvenue aussi bien pour la plaisir que procure l’excellent chassis que pour l’image. On n’oubliera pas la quasi absence de communication du constructeur autour de cette auto et c’est important pour un véhicule de niche qui doit s’installer sur le marché et dans les esprits.

Reste maintenant à voir comment va se poursuivre la carrière de cette petite auto ludique et agréable à conduire. Séries spéciales ? Evolution du très bon 1.2 L TCe (115 ch ?) ? Plus de publicités ? Une baisse des tarifs ? Difficile à savoir mais après les Avantime, Kangoo Be Bop ou Vel Satis, voilà encore une Renault qui ne réussit pas sur les marchés. Enfin sachez que la version 1.2 L TCe Dynamique est très agréable notamment si si on l’agrémente de quelques options ou accessoires et elle est 3000€ moins cher qu’une triste Gordini…

Via Reuters, Renault.