C’est un peu la question que l’on peut se poser depuis quelques jours quand on voit que les postulants à la reprise du constructeur suédois sont presque plus nombreux aujourd’hui qu’il y a quelques semaines ou mois quand Saab était encore vivant.. ou en meilleure forme qu’actuellement.

Et en premier lieu on note le retour de Youngman Lotus Automobile qui dit avoir entre 500 et 570 millions d’euros pour racheter l’ensemble de Saab mais il reste le très gros obstacle GM. Youngman qui semble fortement intéressé se dit prêt à faire l’impasse sur toutes les technologies et licences GM. Le constructeur chinois se dit engagé dans la voie du développement de ses propres évolutions sur tout ce qui n’est pas GM et sur la base de la fameuse plateforme Phoenix (qui doit toutefois avoir quelques éléments GM !). Reste que le bras de fer avec GM n’est pas gagné surtout si Youngman rapatrie tout en Chine et devient un acteur important du marché où GM est bien placé. Il y a aussi le problème du nom car ni Scania, ni Saab Aviation ne semblent décider à laisser partir le nom.

Toujours parmi les candidats à la reprise, il y a le puissant groupe indien Mahindra qui semble est sur les rangs mais à son habitude, le constructeur se veut discret et pour le moment rien n’a vraiment filtré au sujet des différents pourparlers au sujet de la reprise de Saab. Reste que le groupe indien a les moyens financiers et pourrait être une des possibles surprises, si repreneur il doit y avoir !

On reste en Inde avec le groupe Semcon ( http://www.semcon.com/en/ ) qui est un puissant groupe d’ingénierie automobile qui travaille déjà avec bon nombre de constructeurs, qui est reconnu dans le secteur automobile. Discrètement le groupe indien a avancé ses pions et son argent puisqu’il se pourrait bien que Semcom ait déjà fait l’acquisition de certaines structures de Saab (on parle de la R&D, de certaines chaines de production). Aussi si l’affaire Semcon se confirme dans les prochains jours ou prochaines semaines, il ne restera pour les autres postulants au rachat que des morceaux de Saab sans grand interet…

Dernier candidat au rachat de Saab, le fond d’investissement turc Brightwell Holdings mais là on peut avoir de très sérieux doutes sur la viabilité si ce n’est la crédibilité du dossier de reprise qui garantit le maintien du site de Trollhättan et de la production. Etonnant autant qu’étrange car il y a peu on parlait d’une délocalisation de Saab en Turquie pour en faire un constructeur totalement turc ! Je continuerais sur la cas Brightwell ( beaucoup l’ont déjà oublié) car il ne faut pas oublier que lors de la reprise d’Heuliez en France, le fond Brightwell avait succédé à BKC et n’avait rien fait de bon sauf pour la com’ d’Alphan Manas qui s’était montré à Genève 2010 sur le stand Heuliez où l’on présentait la Mia comme s’il était déjà le nouveau patron de l’ex carrossier français. Au bout du compte, il n’y avait rien eu si ce n’est un dossier vide pour ne pas dire bidon… Ce repreneur qui tente d’ailleurs de discuter en direct avec Victor Muller sans passer par les liquidateurs officiels reste quand même un peu juste en terme de crédibilité annonce qu’il fera dans les prochains jours une offre de reprise du constructeur suédois.

Voilà l’état des dernières informations sur la situation de Saab en ces derniers jours de janvier 2012. Rien de mieux mais rien de pire ! Et quoi qu’il en soit, il faudra attendre l’accord des liquidateurs, de la BEI, de GM et du gouvernement suédois pour que cela avance.

Via Reuters, DI, AP.

Crédit photo : Noug2 for SaabSportClub.