accident de la route années 30 aux USA.1

Le nombre de morts sur les routes françaises est encore en baisse au mois d’août 2013.
Ce sont exactement 328 personnes qui sont décédées sur les routes durant le huitième mois de l’année c’est à dire 11 décès de moins qu’en août 2012. Cela représente une baisse de 3.3% de la mortalité routière entre ces deux mois d’été et ce malgré les vacances, la circulation, la chaleur et les autres causes que nous connaissons tous.

La Sécurité Routière explique que ce bon chiffre est dû en partie à la diminution des décès de motocyclistes mais aussi des piétons. Par contre, l’organisme officiel note une augmentation des cyclistes tués sur les routes.
Si le nombre de décès est orienté durablement à la baisse, ce n’est pas le cas des blessés puisque leur nombre croît de 0.6% pour atteindre 5796 cas c’est à dire 37 personnes touchées de plus. Dans la mouvance de l’augmentation du nombre de blessés celui des hospitalisations qui est en hausse de 6,6 % avec 2539 personnes entrées à l’hôpital en août 2013 soit 156 personnes de plus que l’année passée à la même période.

Depuis le début de l’année 2013, la baisse du nombre de morts sur les routes atteint les 13.3% (319 décès en moins) et sur une année glissante (01/09/2012 au 31/08/2013), la baisse du nombre de morts par accident de la route diminue de 10.6%.
Bien évidemment, les instances officielles se félicitent de ces chiffres et mettent en avant l’efficacité de leurs méthodes de contrôle et de surveillances des axes routiers… c’est à dire radars, radars, radars, répression, radars, contrôles inopinés, radars embarqués, radars tronçons, radars, etc… Mais toujours rien pour la formation et un vrai contrôle de l’alcoolémie, des substances illicites et des abus de médicaments ou d’usage du téléphone !

Via Sécurité Routière, Ministère de l’Intérieur.