Vitres teintées

Souvenez-vous, il y a quelques mois de cela était votée une loi destinée à interdire les vitres teintées à l’avant des véhicules. Faute de décret d’application, elle ne pouvait entrer en vigueur. Tombée quelque peu dans l’oubli, nous avions eu un petit moment de répit en pensant ne plus entendre parler de cette mesure : que nenni !

En effet, le décret d’application est désormais bien en place. Rassurez-vous, vous avez jusqu’au 1er janvier 2017 afin de rendre votre voiture conforme à la nouvelle réglementation. Qu’en est-il d’ailleurs ? La loi vous autorise une teinte des vitres avant avec une valeur maximale de 30%, au moins 70% de la lumière extérieur devant pouvoir pénétrer dans l’habitacle. Bien évidemment cela ne concerne que les vitres latérales, le pare-brise devant rester exempt de tout film. Si jamais vous contrevenez à cette mesure législative, il vous en coûtera 135€ d’amende mais surtout le retrait de 3 points sur votre permis de conduire et une éventuelle immobilisation de votre véhicule. Autant dire que c’est assez dissuasif…

tlv_defenseVT

A savoir que seul le conducteur du véhicule est concerné par la mesure. Si d’aventure il vous arrive d’emprunter le véhicule d’une tierce personne, il faudra donc veiller à ce qu’il ne soit pas sur-teinté. Dans le cas contraire, c’est votre compte en banque et votre permis qui en feront les frais. A noter également que dans des cas exceptionnels, une dérogation pourra être allouée pour des raisons médicales par exemple, mais aussi en ce qui concerne les personnalités politiques ou l’administration.

On imagine bien le coup dur que cela représente pour les sociétés qui s’étaient spécialisées dans le domaine. Des estimations font part de près de 800 entreprises et 1800 emplois.

Source : Le Figaro