Hé non, je n’ai pas oublié notre sacro-sainte tradition bloguesque pour chaque rédacteur de rédiger sa rétrospective personnelle. Mais la fin d’année fut très chargée et le rythme d’écriture s’en ressent forcément un peu. Allez, c’est parti pour un petit rétro, pas trop long, promis !

Yellow Submarine

Comme le jeune Ancelin, j’ai moi aussi remplacé mon fidèle Panzer cette année. Et devinez un peu… Oui, c’est un break. Bleu, forcément, quoi d’autre ? Au delà d’un choix tout personnel de choisir un break plutôt que la nouvelle catégorie reine des SUV ou les agonisants monospaces, je me fais surtout la réflexion que c’était peut être la dernière voiture que j’achetais. Je les garde longtemps, mais roule assez peu. D’ici 7 ou 8 ans, il est probable que les modes de consommation de l’objet automobile aient évolués pour passer au « Car as a Service ». Volvo/Polestar ne propose sa 1 que sous cette forme, Porsche propose aux Etats-Unis un pass à la Netflix : 2000 $ par mois pour rouler avec n’importe quel modèle suivant les besoins, entretien, assurance compris. Dans 8 ans, qui sait, la mentalité autophobe aura gagné du terrain et rouler avec votre propre voiture vous vaudra peut être l’opprobre de vos voisins ! En attendant, je continuerai à utiliser mon break bleu, cela va de soi ! Et promis, j’essaierai d’être moins critique envers les SUV.

 

Drive my Car

Le coeur du blog, ce sont bien sûr les essais terrain, en situation réelle. J’en fais toujours peu, mais j’essaie de vous faire partager le mieux possible mon ressenti, mes impressions. Et cette année, je suis bien embêté pour choisir ma préférée. Aussi, ce seront deux voitures qui monteront sur mon petit podium.

Un break bleu, bien sûr : la Volvo V60 Polestar. Et une berline italienne : l’Alfa Romeo Giulia Veloce. Elles ont au final beaucoup de points communs : des berlines ou breaks presque « à l’ancienne », un vrai plaisir de conduite à leurs volants, un équipement techno embarqué plutôt réduit et une grande faculté à faire tourner les têtes. Des voitures plaisir, mais aussi utilisables tous les jours. Le compromis presque parfait, mais mon banquier n’était pas d’accord. Dommage.

Back in the USSR

L’événement auto de l’année, et pour ne pas être original du tout, ce sera encore une fois le Tour Auto. L’édition 2017 de Chantilly m’a un peu déçu sans que je parvienne à mettre tout à fait le doigt sur la raison exacte. J’en reviens donc au classique : des belles carrosseries, une journée sympa entre amis, de nombreux spots photos, une ambiance quasi inimitable. Certains regrettent un élitisme des plateaux et des participants en raison du prix du ticket d’entrée demandé aux équipages, mais pour le spectateur, tout est gratuit ! Et sincèrement, voir rouler sur route ouverte une Ferrari 250 GTO ou une Porsche 904, il y a assez peu d’événement qui le permettent en France en ce moment, alors autant en profiter.

A Hard Day’s Night

L’un impliquant l’autre, ma photo de l’année sera cette Porsche 911 RSR pendant le Tour Auto. Une petite route de campagne coincée dans la forêt, une longue ligne droite, une lumière potable. Sttttooooopp ! Je me gare en radada sur le bord de la route. Le temps de changer d’objo et voici les premiers concurrents qui arrivent. Stratos, Camaro, Alpine A110, Pantera et finalement cette 911 dont les couleurs s’harmonisent au mieux à mon avis. Le temps de remballer, et c’est reparti pour un autre spot. Rude journée, mais les souvenirs sont là.

Lovely Rita

Le concept de l’année, sera une petite chose toute simple, loin des supercars sophistiquées ou des utopies mal embouchées : la Honda Urban EV. Design simple et clair, avec une bonne dose de rétro design qui a le bon goût de ne pas trop en faire non plus. Électrique, bien sûr, mais sans excès et sans annoncer un couple de 8000 Nm ou 3000 km d’autonomie. Non, juste raisonnable, en dehors du diamètre des jantes ! Petit bonus : Honda a annoncé sa production en série. L’électrique devient séduisant, il reste encore à le rendre vraiment propre !

Helter Skelter

Le coup de gueule… j’hésite… Entre les annonces farfelues de voitures électriques bâties sur du vent et qui ne verront jamais le jour ou les super/hyper/megacars semblant rivaliser de laideur j’ai du mal à me décider. Disons les deux !

Faraday Future me semble un bon candidat pour évoquer la multitude de Tesla Killers qui tentent de voir le jour, sans guère de succès pour l’instant. Entre départ de personnels dirigeants, manque d’argent et retards, l’avenir de Faraday ne s’annonce pas très rose… Le produit est (était ?) pourtant intéressant. Je suis aussi dubitatif concernant les dernières annonces de Tesla au sujet de son roadster. Je veux bien y croire, mais certaines caractéristiques me semblent quand même trop belles pour être vraies.

Quant aux supercars extrêmes dessinées exclusivement par des ingénieurs, sans âme et sans aucune élégance, l’Apollo IE représentera parfaitement cette tendance ! Biscornue, chère, inutilisable ailleurs que sur circuit et sans réelle noblesse, je me demande à quoi cela peut servir. Traitez moi de vieux c*n si vous voulez, mais je préfère une bonne vieille Testarossa ou une Diablo. Je pourrais évoquer également la McLaren Senna, mais je vais carrément vous faire un article sur le sujet !

Come Together

_DSC2034-5Trois ans déjà que j’officie plus ou moins régulièrement sur ce blog. Parfois difficile de trouver le bon rythme, le bon ton. Savoir si ça va plaire ou déplaire. Ne pas trop en faire, ne pas fâcher, mais quand même exprimer ses sentiments. Je ne suis pas journaliste professionnel, ne le serai jamais et aucune envie de l’être. Le « bloggueur », ce petit poil à gratter, a pourtant sa place dans l’écosystème automobile. Influenceur ? Ce serait présomptueux de pense que j’influence qui que ce soit. Je me contente de donner mon avis, c’est déjà pas mal, et j’essaie de le faire avec franchise. C’est d’ailleurs ce que nous essayons tous de faire sur blogautomobile.fr, en étant totalement bénévoles. Merci à vous de nous suivre, et par vos commentaires et réactions de faire vivre le blog et nous aider à nous améliorer.

Nous fermons la page 2017 et ouvrons 2018. Le planning des essais à venir compte déjà quelques lignes sympathiques, dans un mois c’est Rétromobile, puis le Salon de Genève, puis….. etc ! Accrochez-vous, c’est reparti !