La marque californienne qui vient de livrer son 1000eme roadster a annoncé cette fin de semaine l’arrêt de la production et de la vente du roadster en 2011…

Panne de batteries, manque d’argent, absence de clients, non rien de tout cela mais simplement parce 2011 sera l’année de l’arrêt de la production des Lotus Elise et Exige dont la plateforme et une bonne partie de la carrosserie sont la base du roadster Tesla.

Pour éviter le départ des clients, Tesla indique qu’un successeur au roadster est en cours de développement et qu’il devrait être présenté courant 2012 ( et commercialisé début 2013 ) …tiens, tiens, en même temps que la successeure des Lotus Elise et Exige ( de nouveaux une plateforme commune ? ). Mais outre le soucis de l’absence sur le marché de ce sympathique roadster, il y a aussi le cas de la berline S qui préoccupe puisque le développement semble plus long que prévu et que le lancement de cette familiale électrique serait retardé de plusieurs mois si ce n’est d’une année et cette période sans aucune voiture à vendre pourrait être quasi fatidique pour Tesla ( espérons que Daimler actionnaire Tesla sera bien présente  ).

Pour parer à cette triste éventualité, les dirigeants de la marque viennent d’introduire Tesla en bourse afin de collecter des fonds ( en plus des aides gouvernementales ) qui sont nécessaires au développement de la berline S, du futur roadster et de la prochaine concurrente des BMW serie3, Classe C que la marque compte lancer pour 2014.

Reste que l’arrêt de la production et de la vente du roadster Tesla est aussi un bon signe pour les amateurs de petites sportives légères car cela annonce une ou deux nouvelles voitures en provenance de la firme d’Hethel qui devrait dévoiler les remplaçantes des Elise et Exige au second semestre 2010.

Tesla, Lotus, deux marques mais un avenir presque commun…même si nous devons avoir quelques inquiétudes pour le devenir de Tesla tout comme nous pouvons en avoir actuellement pour la perennité de Fisker. Dommage !

Via The NewYorker.