A croire que Tesla est encore une sortie de Start up quand on découvre où en est le constructeur californien qui ambitionne d’avoir pignon sur toutes les rues et des clients par dizaines ou centaines de milliers dans le monde. Et pourtant tout semble aller plutôt bien !

Allez, commençons par le plus désagréable et ce qui peut nous préoccuper pour l’avenir de l’entreprise américaine, ses finances qui restent quand même le nerfs de la guerre en matière industrielle et commerciale. Ainsi on a appris en cours de semaine que sur le premier trimestre 2012, le constructeur avait encore perdu de l’argent et même bien plus qu’en 2011 puisque Tesla annonce des pertes à hauteur de 90 millions de dollars (69.5 millions d’euros) soit 80% de plus qu’en 2011 où elle s’élevaient déjà à 50 millions de dollars. Il faut dire que les investissements importants, l’arrêt de la vente du roadster l’an passé n’ont pas aidé puisqu’on apprend que l’entreprise n’a engrangé que 30 millions de chiffre d’affaire cette année contre 49 millions l’an passé. Mais cela ne semble pas perturber outre mesure, le PDG de l’entreprise Elon Musk qui annonce sans sourciller que Tesla passera dans le vert (normal pour un constructeur de voitures électriques) dès 2013. On ne peut que le souhaiter pour la pérennité de Tesla.

Tesla confirme bien que les livraisons de la grande berline Model S débuteront dans le courant du mois de juin prochain et que tout est prêt chez le constructeur et ses distributeurs pour accueillir les clients. Mais comme chez Tesla on ne fait rien comme chez les autres, on découvre, sans que cela n’inquiète Elon Musk, que la Model S n’est pas encore passée au crash test et à l’homologation NHTSA nécessaire pour la commercialisation de la voiture. Bien sur chez Tesla on est sur de l’auto et on attend sans crainte les 5 étoiles mais comme le dit E.Musk, tout est en cours, la voiture est dans la liste des voitures à homologuer et ça va venir…

Par contre du coté de l’EPA (~UTAC), c’est fait, la voiture est homologuée et dûment controlée et validée en matière d’autonomie et c’est une bonne surprise puisque l’organisme officiel annonce une autonomie théorique de 510-515 km alors que Tesla annonçait seulement 480 km. On apprend par ailleurs qu’il faudra un peu plus de temps pour recharger la Model S que le roadster (+ 30% de temps supplémentaire).

Et donc comme je le disais en début de sujet, les premières livraisons débuteront dans 5-6 semaines environs alors qu’elles étaient initialement prévues pour le courant du mois de juillet. Enfin, sachez que Tesla Motors et son patron sont heureux de nous apprendre que quelques 10.000 commandes fermes auraient déjà été enregistrées depuis quelques mois et que plusieurs milliers de pré-commandes seraient sous les coudes des vendeurs. Pour ce qui est de l’Europe, nous découvrirons la Model S au salon de Paris et on espère que la commercialisation et les livraisons européennes de cette grande berline électrique ne tarderont pas en fin d’année ou début 2013. A suivre.

Via Tesla, DetroitNews, AutosAméricaines.