Citroën continue le renouvellement de sa gamme basse. Après la réussie C3, voici un prototype qui annonce très fidèlement le probable remplaçant de la C3 Picasso.

Et comme de juste, exit la silhouette monospace, bienvenue à un SUV de plus. Basée sur la même plate-forme que le dernier Opel Crossland X, la petite Citröen va batailler sur un créneau déjà squatté par les Renault Captur, Peugeot 2008 et autres Nissan Juke. Et ce n’est pas fini, car Seat et Volkswagen vont prochainement débarquer sur ce créneau eux aussi.

Pour autant, la C-Aircross, puisque tel est son nom, n’est pour l’instant qu’un concept (et encore, seulement en images de synthèse !), mais elle fera ses premiers tours de roue au salon de Genève. Elle est néanmoins très proche d’une version de série. Comme d’habitude, retirez les portes à ouverture antagoniste, installez de vrais rétroviseurs et tempérez les excès de couleurs pour avoir la version de série. Seule fausse note : la vitre de custode et son motif à rayures rouges, un peu too much. Pour ce qui est du reste, la C Aircross a l’air d’une voiture « sympa », comme un gros panda… (non, pas de questions sur le sujet…).

Longue de 4,15 m, large de 1,74 m, haut de 1,63 m, elle vient même concurrencer la C4 Cactus qui du coup prend un petit coup de vieux. La C-Aircross se veut encore plus jeune d’esprit. Tout en rondeur, elle adopte une face avant proche de la C3 avec des optiques réparties sur 2 niveaux. Les fameux airbumps sont bien sûr présent, mais uniquement sur la partie basse des ouvrants, toujours dans le but de casser visuellement la grande hauteur des portes. Les protections de bouclier sont outrageusement surdimensionnées, car il ne faut pas se faire d’illusion : la C-Aircross est une 2 roues motrices et ne franchira jamais plus haut qu’un trottoir.

L’habitacle reprend lui aussi les lignes très tendues des dernières C3. C’est simple et propre, sans oublier d’être plutôt ludique avec une belle utilisation des couleurs. Encore une fois, il est probable que la version de série perde certains éléments comme l’instrumentation centrale numérique. Quant au volant monobranche, le clin d’œil est sympa, alors pourquoi pas ? Pour un concept, l’équipement fait montre de peu d’audace, car on retrouve tout en série sur les véhicules modernes : ConnectedCAM de C3, hotspot Wifi, recharge par induction du téléphone, etc… A retrouver dans quelques semaines dans ces pages, avec la version definitive.

Crédits photo : Citroën