veritas_rs3_salon_1

 

Lorsqu’on découvre pour la première fois la face avant de la Véritas RS III, on se fait rapidement la remarque qu’avec un tel faciès, elle aurait pu prendre la tête de « Gang de requins »  tant la calandre et les phares font penser à la tête du squale béliqueux. On n’est pas loin de la caricature et pas sur que cela plaise à la clientèle qui devra tout de même débourser quelques 350.000€ pour acquérir le poisson, euh non la voiture !

veritas_rs3_salon_27veritas_rs3_salon_30

Pour mémoire, la Véritas est construite en petite série ( 50 exemplaires au total ), est motorisée par le V10 5.0L de la M5 mais poussé à 600 chevaux ( une version équipée du V8 de la M3 de seulement 420 ou 450 chevaux est prévue pour les apprentis pilotes ). La Vmax sera supérieure à 300 km/h et le 0 à 100 abattu en 3.2 secondes. Cette voiture « d’hommes » sera livrée dans le courant de l’an prochain et sera bien évidemment sans aucunes assistances électroniques si chères aux pilotes modernes !

veritas_rs3_salon_2-5veritas_rs3_salon_2-6

Lors de ce Salon Privé de Londres ( oui, oui, c’est bien son nom ! ), le PDG de Vermot a annoncé qu’une version coupé était à l’étude et qu’un SUV était dans les cartons pour les années à venir ! Euphorie ou réalité, seul l’avenir le dira. Toujours est il que chez Vermot on y croit dur comme fer et on éspère bien vendre toute la série des Véritas III prévue en production assez rapidement…

veritas_rs3_salon_2-1

Enfin pour ceux que l’histoire de la F1 intéresse, sachez que Véritas fut la première écurie allemande à engager en championnat du Monde de F1, c’était en 1947 et cette voiture s’appelait la Météor. La voici en photo.

 

Veritas_Meteor F1- 1947

Via Caradvice.