C’est l’annonce qu’a faite ce jour Sergio Marchionne en continuant à secouer et modifier les structures du groupe Fiat mais aussi Chrysler.

Cette nouvelle entité sera dirigée par Harald J.Wester qui remplace aussi Sergio Cravero en tant qu’administrateur délégué d’Alfa Roméo. En plus de ces nouvelles fonctions H.Wester garde ses fonctions de responsable technique du groupe Fiat. Sergio Cravero est dans même temps nommé responsable du plan produit et des concepts ( ..un beau placard doré ! ).

Cette nouvelle structure et cette nomination ont pour but d’exalter et de mettre en avant les valeurs communes aux trois marques sportives du groupe ( Ferrari étant un cas vraiment à part  ). Par aileurs le groupe Fiat compte sur cette nouvelle entité pour remettre à l’ordre du jour la sportivité et la mécanqiue et dans le cas d’Alfa Roméo c’est plus qu’une nécessité, c’est une obligation tant l’ère des moteurs GM aura nuit à la crédibilité de la marque milanaise face aux ténors allemands ou japonais qui sont sur les mêmes créneaux. Marchionne semble d’aileurs avoir toute confiance en H.Wester puisqu’il dit que le leadership , les compétences et la connaissance des produits et du marché de cet allemand de 52 ans passé par Audi, Ferrari, Magna avant de revenir en Italie dans le groupe Fiat en 20o4. Depuis 2004 il est responsable technique du groupe Fiat puis il ajoute la place de PDG de Maserati à l’été 2008  avant d’être nommé DG d’Abarth le 1er janvier dernier. Un beaucoup parcours au sein du groupe italien qui sera mis à disposition de la nouvelle entité et surtout du renouveau d’Alfa Roméo que beaucoup attendent . Maserati poursuivant sa coopération technique et mécanique avec Ferrari et Abarth avec Fiat.

Le nouveau PDG aura la charge de mener le redressement d’Alfa Roméo (  les ventes ont augmenté en 2009 de près de 9% ) dont les chiffres sont quand même près de 40% en dessous de ceux de 2000/2001. Giulietta, Giulia, mise en commun des plateformes et des moteurs avec Dodge, fermeture de l’usine d’Arese tout cela sera t’il suffisant pour remettre la marque au biscione sur les rails du succès, rien n’est gagné pour l’instant mais les concepts cars dévoilés à Genève et la réussite du lancement de la Giulietta seront les premiers éléments de réponse. Et comme le dit S.Marchionne, l’enfant du groupe est malade et doit être guéri mais il n’est pas à vendre !

Nous en saurons plus dans le courant du mois d’avril prochain après l’audit lancé par S.Marchionne chez Alfa Roméo et jusque là le plan produit est gelé sauf pour la Giulietta , le restyling de la MiTo et la 8C GTA qui sont déjà en phase d’industrialisation ou de finalisation.

Alfa Roméo bénéficiera t elle du même soutien que Saab ?  A revoir dans les mois qui viennent pour savoir si les alfistes sont aussi forts que les saabistes et faire en sorte que la marque mythique perdure encore longtemps.

Une petite info Alfa Roméo : Si vous voulez plus de détails sur la nouvelle Giulietta, vous pourrez trouver pas mal d’informations sur le site dédié à la nouvelle compacte milanaise et c’est par là.

http://www.alfagiulietta.it/

Via Fiat.