Actu auto de la semaine (Expresso News #73)

Vous connaissez le deal, on vous récapitule ce qui s’est passé cette semaine dans cet Expresso News. Une semaine assez chargée, comme vous pourrez le constater !

On commence par Ferrari, qui dévoile la version décapotable de sa berlinette : bienvenue à la 296 GTS ! Si la mécanique n’évolue pas (V6 2.9 L biturbo de 663 ch & moteur électrique de 167 ch pour un cumulé de 830 ch), la partie supérieure de la carrosserie se voit évidemment modifiée par le décapsulage. Le toit rigide escamotable est amovible en 14 s jusqu’à 45 km/h. Les performances sont démentielles, le niveau de technologie aussi, bref, on est sur un rêve en barre.
Premier mammouth électrique de la semaine : voici le Mercedes-Benz EQS SUV. Vous l’aurez deviné, ce méga SUV (5.12 m !!) est le pendant surélevé de l’ultra-luxueuse berline électrique. Le tableau de bord entièrement numérique Hyperscreen est repris, tout comme la batterie de 107.8 kWh proposant jusqu’à 660 km d’autonomie. Nouveauté cependant, une troisième rangée de sièges fait son apparition. Arrivée début 2023 avec un tarif débutant sans doute au-delà des 100 000 €.
Deuxième mammouth électrique : la BMW i7. On vous fera juge de l’esthétique, mais sachez que la nouvelle limousine BMW embarque une batterie de 101.7 kWh alimentant deux moteurs électriques de 544 ch cumulés, le tout sur 625 km max. Pour les frileux de l’électrique, aucun problème, des versions plug-in et thermiques seront ultérieurement disponibles. Le luxe à bord est hallucinant, avec une planche de bord quasiment dénuée de boutons, un siège arrière droit s’allongeant à n’en plus finir et, toujours pour les passagers arrière, un écran tactile 8K de…31.3″, le tout connecté à Amazon Prime Video et associé à une sono Bowers & Wilkins de 36 haut-parleurs avec effet 4D. Livraisons en fin d’année pour un prix de départ de 139 900 €.
Troisième mammouth électrique de la semaine avec le Lexus RZ 450e, deuxième voiture 100 % électrique de la marque basée sur le Toyota bZ4X (dont on vous parlait juste ici). 71.4 kWh de batteries alimentent deux moteurs électrique, un à l’avant de 203 ch à l’avant et un autre à l’arrière de 109 ch, le tout géré électroniquement pour envoyer couple & puissance à l’avant et/ou à l’arrière selon la situation. Confort et plaisir de conduite sont annoncés être de premier ordre, avec notamment une direction “by wire” sans connexion physique avec le volant…qui s’avère ne pas être rond du tout. Arrivée en France début 2023.
Lancée en 2014, la Lamborghini Huracan vient de franchir le cap des 20 000 exemplaires vendus. Il s’agit pour l’occasion de la version la plus féroce, la STO et ses 640 chevaux pour 1339 kg. Elle sera livrée très prochainement à Monaco.
On termine cet Expresso News avec l’Audi urbansphere, la fin du cycle des concepts “sphere” annonçant la vision des voitures autonomes de niveau 4 de la marque. Nous avons un beau bébé de 5.51 m de long spécifiquement dédié…aux déplacements urbains. Précisons ici qu’Audi vise les marchés asiatiques, dont les villes n’ont pas les mêmes contraintes que les nôtres et seuls territoires où les monospaces sont encore à la mode. Une auto pensée “de l’intérieur vers l’extérieur”, où le luxe à bord est omniprésent et où l’espace et la relaxation sont maîtres mots. Retenons cependant une nouvelle plateforme PPE avec ~120 kWh de batteries, recharge de 270 kW à 800 V et moteurs surpuissants, probablement plus à même d’arriver chez nous que ce gros patapouf.
Total
0
Shares
Previous Post

Essai Hyundai BAYON à Bayonne : Dans le Bayon, tout est bon !

Related Posts