Alors qu’on ne comprend quasiment rien entre les différentes informations, les annonces officielles, les démentis officiels ou presque, les informations distillées qui se croisent, s’entrechoquent, s’annulent, s’additionnent ou se soustraient. Les analyses faites par les anglo-saxons et leur cabinets ou journaux sont immédiatement démenties ou contredites par la presse italienne pour au final aboutir nulle part et rester sans réponses aux différentes interrogations que nous tous nous nous posons au sujet de l’avenir du constructeur milanais. J’ai même lu sur des sites pro italiens que Marchionne avait demandé de développer la Giulia sur une plateforme américaine ce qui expliquerait le gros retard… On nage en pleine affaire à l’italienne ce qui n’empêche pas certains de proposer des illustrations pour cette future Giulia 2013 qui devrait plutôt se faire appeler Alfa Desiderata, alors voici la proposition des italiens de Quattroruote qui en rappelle beaucoup d’autres que nous connaissons déjà…

 

Via Quattroruote.