Les constructeurs allemands vont bien et le font savoir. Ils profitent de la publication de leurs différents résultats commerciaux et financiers pour faire fièrement savoir que eux, au moins, distribueront des primes à leurs salariés au titre de l’exercice 2011.

C’est Daimler Benz qui a ouvert le bal il y a quelques jours en annonçant plus de 6 milliards de bénéfice net et en faisant savoir que le groupe industriel allait verser indifféremment à ses 125.000 salariés (de l’agent d’entretien au directeur de projet) en CDI une prime de 4.100€ dans les prochains jours.

Porsche suivait hier en annonçant un bénéfice d’exploitation de plus de 1.5 milliard d’euros et une marge opérationnelle de 19%. Porsche est bien aidé par un « panier moyen » compris entre 80.000 et 90.000€, par un volume de ventes qui a atteint les 120.000 voitures en 2011 (140.000 ex pour 2012 soit une augmentation des ventes de 17%). Fort de tout cela le constructeur de Zuffenhausen versera à ses 8.500 salariés en CDI une prime de 7600e soit la plus forte prime jamais payées par Porsche à son personnel.

Le groupe Volkswagen confirme son profit opérationnel qui s’élève à 11.3 milliards d’euros (bénéfice net de 15.4 milliards d’euros), c’est à dire qu’il progresse de 57.8% en 2011 par rapport à 2010 qui fut déjà une excellente année pour le groupe VW. Le chiffre d’affaire de VW a aussi fortement progressé puisqu’il a bondi de 25.5% pour atteindre les 159.3 milliards d’euros ! Enorme. Volkswagen a donc annoncé qu’il allait redistribuer à ses salariés dans les prochaines semaines 10% du bénéfice opérationnel… et combien pour le très bon Martin Winterkorn qui mène VW Groupe avec une maestria certaine, convenons en !

C’est Audi qui a pris la suite ce matin en annonçant une prime participative de 8.251€ (près de 7 mois de salaire pour un ouvrier de PSA ou Renault) à tous ses salariés en CDI en Allemagne et comme pour enfoncer le clou, le constructeur bavarois confirme l’embauche en 2012 de 1.200 personnes pour faire face à la demande croissante sur les marchés.

En 2011, les constructeurs allemands n’ont jamais autant vendu, autant produit et autant fabriqué de voiture en Allemagne. Il nous reste à attendre l’annonce de BMW qui lui aussi a fait une excellente année tant dans l’automobile, la moto et l’ingénierie. Les constructeurs allemands prévoient pour 2012 une conjoncture équivalente à celle de 2011 et dans les budgets prévisionnels, on envisage des résultats financiers du même niveau que ceux de 2011. Une chose est sure l’industrie automobile allemande avance un visage triomphant (sauf peut être chez Opel !) bien loin du « terne » spectacle du moment donné par les constructeurs français dont un s’allie avec un géant aux pieds d’argile et dont l’autre délocalise à tour de bras tout en proposant à ses salariés moins de 3% d’augmentation des salaires !

Via VW Groupe, DaimlerBenz, Porsche, AP.