33 ans d'Audi Quattro

… et 33 ans puisque la première Audi Quattro produite fut présentée au salon de Genève 1980, c’était tout simplement une Audi Quattro à moteur 5 cylindres.
Ce lundi 25 février, c’est la cinq millionième Audi avec transmission Quattro qui a été produite. C’est une belle A6 V6 3.0 L TDI Allroad Blanc Ibis avec jantes alu 5 branches étoile vrillée en 7.5 x 20 qui est sortie des chaînes de l’usine de Neckarsulm. Le véhicule Quattro le plus produit par Audi est le Q5 (>200.000 ex) et sur les berlines, breaks et coupés, un quart des clients font le choix de la transmission à 4 roues motrices.

Pour mémoire, l’affaire de la transmission Quattro débute en 1976 quand Audi teste des prototypes en conditions hivernales dans le nord de la Suède. Les ingénieurs et l’expertise du Dr Piech remarque q’un Iltis de 75 ch se débrouille bien mieux dans des conditions de routes glissantes ou enneigées qu’une voiture à la pointe de la technologie et puissante. C’est à ce moment là que Piech décide de mettre en développement le système Quattro et toute la technologie qui va avec. Après les doutes de la presse auto de l’époque, les Quattro feront parler la poudre en rallye avec Michèle Mouton et Walter Röhrl mais aussi sur circuit (IMSA) et comme le système est le bon pour gagner, tout le monde reprendra le système des 4 roues motrices.

Reste qu’aujourd’hui Audi propose deux systèmes, le vrai Quattro (avec moteur longitudinal la transmission Quattro consiste en un différentiel central autobloquant qui envoie 40% du couple vers l’avant et 60% du couple vers l’arrière en conditions de routes normales. C’est un dispositif purement mécanique qui est capable de répartir le couple instantanément. La distribution du couple varie selon les conditions d’adhérence afin de procurer de meilleures capacités de traction au véhicule) et le « faux » Quattro ou Quattro  Haldex destiné aux Audi à moteur transversal (un système avec coupleur multidisque permet la répartition du couple entre les essieux Av et Ar. Géréé électroniquement, le coupleur est monté au plus près de l’essieu arrière pour une meilleure répartition des masses. En temps normal, la quasi totalité du couple est envoyé vers les roues avant mais lorsque les roues avant patinent, le système transmet tout ou partie du couple aux roues arrières).. Reste qu’un vrai système Quattro est une transmission unique en terme de performances routières, de sécurité comme sait le faire le système proposé par Subaru né environ à la même époque. Et si un jour vous avez l’occasion de conduire une Ur Quattro, une Sport Quattro, une S2 ou mieux une fabuleuse  RS2, ne laissez pas ce moment car entre la tenue de route et l’agrément du 5 cylindres, c’est vraiment un bon moment !

Ci dessous, l’Audi Quattro au salon de Genève 1980.

Audi_quattro_Geneve_1980

Et quelques vidéos pour le plaisir :

L’histoire officielle.

A 20 ans d’intervalle.

La Quattro originelle.

La Quattro en compèt’.

Via Audi, Youtube.