Le Motor Village de Fiat prend ses atours de Noël. Installé au Rond-Point des Champs Elysées, le showroom du Groupe Fiat est en accord avec le Village de Noël, installé récemment sur les trottoirs de l’Avenue. Les illuminations de la plus belle avenue du Monde mettent cette année en avant l’Italie, il est donc normal que la plus italienne des adresses automobiles de Paris suive la tendance.

Pour les fêtes de Noël, Fiat présente au public son nouveau monospace compact, la 500L. Exposée au premier étage, dans un rouge pimpant mêlé à son toit blanc, elle apparaît comme le véhicule idéal du Grand Père de Laponie pour remplacer ses rênes ! Elle n’a d’ailleurs pas tardé pour se proposer dans ce rôle : cernée de paquets cadeaux, la 500L se veut plus que jamais le monospace des familles pour le transport d’objets en tout genres.

Exposée juste à côté de la boutique du MotorVillage, la 500L se permet de donner quelques idées cadeaux : si vous ne pouvez pas vous offrir la vraie 500, vous pourrez vous rattraper sur les miniatures ! La 500 Barbie ravira les amateurs de la poupée la plus célèbre du monde. Et si elle est un peu trop grande, la gamme de produits dérivés Fiat couvre la plupart des modèles des marques du Groupe aux échelles 1/18 et 1/43.

L’expo de Noël du Motor Village n’en est pas vraiment une : elle reprend à 90% les voitures qui font l’expo « 100 Ans de Grand Prix », depuis l’été dernier, et dont nous avons déjà parlé sur BlogAutomobile. Néanmoins, certains modèles sont changés, et l’ensemble des plateaux sont agrémentés de décorations de Noël. Au sous-sol, on célèbre toujours le Rallye avec les Lancia Delta et Fulvia, et l’Abarth 500 R3T y est de nouveau aujourd’hui, en version épreuve nocturne.

L’Abarth Punto est simplement déplacée, elle prend la place du Jeep Grand Cherokee SRT8, et c’est entre les sapins qu’elle se montre. Fiat a poussé le vice jusqu’à la couvrir d’une fine pellicule de neige hydrogénée, pour mieux singer le prochain Rallye du Monte Carlo où elle sera engagée.

Au rez-de-chaussée, la Maserati MC12 GT1 reçoit toujours les visiteurs à leur entrée dans le MotorVillage. Fiat a même eu la judicieuse idée d’ôter la vitre arrondie, qui empêchait de prendre une photo sans reflet de ce beau prototype. Agrémentée d’un mur de diodes et d’un sapin lumineux, la MC12 reste, sept ans après son apparition, diablement séduisante.

L’ancêtre spirituelle de la MC12 GT1 reste également à l’affiche : c’est la 33TT12 de 1975. Le MotorVillage la présente désormais sur un sol de copeaux boisés et avec un sapin : l’association est originale mais rappelle quelque peu les bas-côté d’un circuit, après une sortie de route… Mais ce serait imaginer que la 33TT12 peut quitter la route, et ça, c’est une bonne raison pour être puni par le Père Fouettard !

O tempora, o mores… Trente ans ont passé, et Alfa Romeo se résume aujourd’hui à deux modèles, dont cette MiTo. Le MotorVillage expose une version SBK Limited Edition, au toit rouge et dotée de quelques stickers sur les ailes et le capot. Elle veut célébrer la présence de la MiTo comme safety car du championnat de Superbike. Limitée à 150 exemplaires, mue par le 1.4 TB Multiair de 170 ch, elle coiffe agréablement la gamme Quadrifoglio Verde.

Pour les nostalgiques, l’Alfa 159 est toujours au deuxième étage, à côté du restaurant Nolita.

C’est donc une visite sympathique à faire sur l’Avenue des Champs Elysées. Bien-sûr, les plus assidus au MotorVillage ne verront pas grand changement, puisque les modèles exposés changent peu. Tout juste l’on peut découvrir la 500L, ainsi que le talent décoratif des Italiens pour célébrer Noël.

Crédit Photographique : François M.