P90171245

Quatre ans après son arrivée sur le marché, la deuxième génération de Série 1 se voit offrir un rafraîchissement de mi-vie. Au programme : des faces avant et arrière revues, des équipements supplémentaires et des nouveaux moteurs.

2011 : après une première génération faisant la part belle au « plaisir de conduire » si cher à la marque mais critiquée pour son habitabilité réduite et un confort relatif, BMW présente la seconde génération de sa compacte, la Série 1, avec la promesse de la rendre plus vivable au quotidien. Si la mission est réussie de ce côté-là, le style de l’auto passe un peu moins bien. C’est donc aujourd’hui, pour son restylage de mi-vie, que BMW revoit assez profondément le style de sa Série 1.

Un restylage bien plus important que ce que nous propose la marque habituellement. Doit-on y voir un aveu ? Je vous laisse juge. En tout cas, la face avant est transfigurée : les phares, beaucoup plus fins et élégants, reprennent un peu l’esprit de l’Active Tourer, et proposent désormais un éclairage diurne à LED de série. Des optiques faisant uniquement appel à cette technologie font d’ailleurs leur arrivée. Le dessin des grilles d’aération rappellent quant à eux la Série 3, tandis que les haricots de la calandre se pincent un peu. C’est donc avec une face avant plus en adéquation avec le reste de la gamme que la Série 1 vivra la deuxième partie de son existence.

La partie arrière reprend aussi cet esprit, avec un changement qui saute aux yeux : les feux sont désormais en deux partie, avec un débordement sur le hayon, reprenant donc le fameux dessin en L qu’on retrouve un peu partout chez le constructeur bavarois. Ici aussi, une signature lumineuse à LED fait son apparition. Seul petit bémol à mon goût : l’identification du modèle qui semble un peu posé à l’arrache sur la malle. Mais bon, rien ne vous interdit de demander à le retirer lors de votre commande. Le profil reste, lui, inchangé.

A l’intérieur, c’est nettement plus subtil. Tout juste remarquera-t-on les platines de commande de l’autoradio et de la clim -très très- légèrement modifiées. Quelques touches de noir laqué (beurk) font leur apparition tout autour. C’est plus au niveau des équipements qu’on note quelques nouveautés : ainsi, la clim auto et le système iDrive « basique » (comprenez avec un petit écran de 6,5 pouces et sans navigation) sont désormais proposés de série, tandis que l’appel d’urgence intelligent, le détecteur de pression des pneus, les essuie-glaces et feux autos font de même. Le rayon des options s’enrichit de nouvelles propositions, comme le régulateur adaptatif ou le système Park Assist de dernière génération.

Les moteurs font aussi peau neuve. Suivant l’exemple de l’Active Tourer et la nouvelle Mini, les 3 cylindres arrivent sous le capot de la Série 1 : notons par exemple la nouvelle entrée de gamme diesel, la 116d (de…116 ch), qui arrive à contenir ses émissions de CO2 à seulement 89g/km pour une consommation de 3,4l/100km. De l’autre côté de la gamme, la M135i comble son retard par rapport à la M235i et voit sa puissance atteindre les 326 ch, de quoi passer de 0 à 100 km/h en 4,7s. La gamme, 100 % Euro 6, est désormais la suivante :

M135i : six cylindres en ligne essence / 2 979 cm3 / 326 ch entre 5 800 et 6 000 tr/min / 450 Nm entre 1 300 et 4 500 tr/min / 7,5 l/100 km / 175 g/km / Disponible xDrive.

125i : quatre cylindres en ligne essence /1 997 cm3 /218 ch entre 5 000 et 6 500 tr/min / 310 Nm entre 1 350 et 4 800 tr/min / 6,3 l/100 km / 148 g/km

120i : quatre cylindres en ligne essence à technologie / 1 598 cm3 / 177 ch entre 4 800 et 6 450 tr/min / 250 Nm entre 1 500 et 4 500 tr/min /5,6 l/100 km / 129 g/km

118i : quatre cylindres en ligne essence / 1 598 cm3 / 136 ch entre 4 400 et 6 450 tr/min,
/ 220 Nm entre 1 350 et 4 300 tr/min / 5,6 l/100 km / 129 g/km

116i : trois cylindres essence / 1 499 cm3 / 109 ch entre 4 500 et 6 000 tr/min / 180 Nm à 1 250 tr/min / 5,0 l/100 km / 116 g/km

125d : quatre cylindres en ligne diesel / 1 995 cm3 / 224 ch à 4 400 tr/min / 450 Nm entre 1 500 et 3 000 tr/min / 4,3 l/100 km / 114 g/km

120d : quatre cylindres en ligne diesel /1 995 cm3 / 190 ch à 4 000 tr/min /400 Nm entre 1 750 et 2 500 tr/min / 3,9 l/100 km / 103 g/km / Disponible xDrive

118d : quatre cylindres en ligne diesel / 1 995 cm3 /150 ch à 4 000 tr/min / 320 Nm entre 1 500 et 3 000 tr/min / 3,8 l/100 km / 99 g/km / Disponible xDrive

116d [& 116d EfficientDynamics Edition] : trois cylindres diesel à technologie / 1 496 cm3 /116 ch à 4 000 tr/min / 270 Nm entre 1 750 et 2 250 tr/min / 10,3 secondes / 3,6 l/100 km [3,4 L/100 km] / 96 g/km [89 g/km]

114d : quatre cylindres en ligne diesel / 1 596 cm3 / 95 ch à 4 000 tr/min / 235 Nm entre 1 500 et 3 000 tr/min / 4,1 l/100 km / 111 g/km

Concernant les tarifs, ils commencent avec la 114d 3 portes en finition Premiere à 23 100 € pour culminer à 49 700 € pour la M135i xDrive. Il faudra rajouter 750 € pour passer à la version 5 portes.

La nouvelle Série 1 sera disponible dans les concessions dans les semaines qui suivent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et, pour terminer, deux petites vidéos de présentation : la première contient des gens qui rigolent beaucoup et qui jouent aux cartes dans les embouteillages (han trop lol), la deuxième est en anglais mais offre de jolies images et une comparaison avec l’ancienne, de quoi vous donner une idée plus précise des changements !