FIA Concept Cars Affiche 2013

Le Festival Automobile International organisait jusqu’au 3 février son exposition annuelle de concept cars et de belles voitures dans la cour de l’Hôtel des Invalides. L’occasion de faire un récapitulatif des concepts marquant de l’année passée, de contempler des beautés historiques toujours aussi fascinantes, mais aussi d’approcher à la fois ce qui fait le luxe et la singularité esthétique de l’automobile, élevée au rang d’art. BlogAutomobile vous fait profiter de la visite comme si vous y aviez été.

Seconde partie : le Futur en mouvement.

Le futur de l’automobile française manque de clarté. A tout le moins, nos constructeurs nationaux ont des cordes à leur arc, et Citroën les exploite sous la forme de la ligne « DS ». Son premier avatar, la DS3, sort cette année en version découvrable. Elle est déjà l’objet de transformations esthétiques, comme cet exemplaire unique revu par L’Uomo Vogue (l’édition italienne du magazine Vogue). Carrosserie gris mat, rétroviseurs et capote parés de sigles « DS », sans oublier la désormais célèbre sellerie en cuir dite « bracelet de montre », la DS3 s’habille du meilleur de ce que Citroën sait faire pour ses « Distinctive Series ». La marque présente également son savoir-faire autour de la DS3, avec les différents essais de peaux pour les sièges. On attend la suite !

Exposition Concept Cars 2013 (74)

Restons dans le groupe PSA avec la concept Supercar de l’année 2012, la Peugeot Onyx. Car à bien y réfléchir, c’était bien le seul délire stylistique du dernier Mondial de l’Automobile. Construite à partir du châssis de la défunte 908 de compétition, l’Onyx en reprend le bloc V8 HDi FAP HYbrid4 de 3,7 l pour 600 chevaux. Elle n’oublie pas non plus de recourir à d’originales solutions dans le choix de ses matériaux, puisque la carrosserie est faite de fibre de carbone et de cuivre brut, tandis que l’intérieur utilise une nouvelle matière, le Newspaper Wood, agrégé à partir de papier recyclé, ainsi que du feutre.

Il n’y avait pas qu’une Onyx, il y en avait trois ! Autour de ce patronyme, Peugeot a réuni tous ses savoirs-faire mécaniques, qu’ils soient automobile, scooter ou cycle. A n’en pas douter, une belle famille.

Autre concept Peugeot exposé cette année, le 2008 Concept. Censé devenir l’équivalent du 3008 pour le segment B, le 2008 est aussi un manifeste du nouveau design Peugeot : nouvelle calandre, feux en griffe, phares échancrés. Le profil se veut original grâce à un décroché au-dessus des portières arrière qui n’est pas sans rappeler la Matra Rancho. Pour attirer l’attention cependant, le 2008 n’hésite pas à se parer d’une teinte jaune fluorescent, au vernis dit « Velvet », soulignée par des détails en Chrome sombre. A l’intérieur, c’est une calandre flottante taillée dans le métal qui reçoit les passagers, dans un cocon également fait de cuir et de bois. Pour autant, cela reste un showcar annonçant le crossover 2008, certes séduisant, mais évidemment loin des audaces du concept.

C’est la nouvelle Aston Martin Vanquish qui a décroché le Grand Prix de la plus belle supercar. Malgré les difficultés de Prodrive, sa maison mère, la marque anglaise de Gaydon lance ce nouveau modèle en remplacement de la DBS, tandis que la DB9 est simplement restylée, reprenant à 95% de design de l’ex Virage, qui quitte la gamme. Aston est en effet en pleine crise d’identité: son design n’arrive plus à se renouveler, et la clientèle s’en est lassée. Pourtant, son V12 6.0 l de 573 chevaux reste plus qu’appétissant. Espérons que ce Prix, qui vient célébrer l’équilibre de ses formes et la beauté de ses lignes, permettra à la Vanquish de trouver le succès.

BMW croit dans les nouvelles énergies et le fait savoir. Déjà précurseur dans la pile à combustible avec une série de prototypes sur base de Série 7, la marque bavaroise souhaite maintenant être pionnière dans l’hybride rechargeable. c’est le sens de la gamme « i », dont l’i8 sera le vaisseau amiral. Ce concept présente la version roadster, à l’esthétique toujours issue du design du « Vision Efficient Dynamics » de 2009. Sa motorisation hybride est composé du bloc électrique de sa petite soeur i3, et d’un bloc thermique de 220 chevaux (et 300 Nm de couple), de quoi s’annoncer comme une supercar à la consommation inférieure à 3 l/100 km !

La rencontre entre un spécialiste de la moto et des solutions techniques radicales en automobile, cela donne naissance à la KTM X-BOW. Celle exposée aux Invalides était un modèle unique, le prototype 7.25. C’est le principe du « Inside out » qui guide la conception du X-BOW, un esprit identique à celui des motos de Kiska.

Exposition Concept Cars 2013 (48)

Allégée à 800 kg, la X-BOW fait un usage massif de fibre de carbone. L’ingénierie a également voulu enlever le plus de pièces de carrosserie, comme les passages de roues, tout en intégrant des spoilers pour améliorer l’aérodynamique. Au bout de ces efforts de conception, reste un chiffre: 7.25. Il s’agit du temps au tour sur la boucle nord du Nüburgring, soit 7 minutes 25 secondes. Aucun doute, cette X-BOW tient toutes ses promesses de sportivité.

Kiska ne se limite pas à la X-BOW : en collaboration avec Opel, ils ont créé la RAK e, la vision de l’automobile de la ville du futur. Destinée à des jeunes conducteurs, elle se situe à mi-chemin entre auto et moto et ne garde de l’un et de l’autre que les avantages. Outre la capacité à atteindre les 120 km/h en 13 secondes, l’un des défis de la RAK e était de se limiter à un coût d’un euro/100 km. Les occupants, installés en tandem, s’extraient du cockpit par le toit-verrière-pare-brise, qui procure une visibilité idéale à 270 degrés.

Opel n’est pas venu pour rien au Festival International Automobile. Bien que vite éliminée du trophée de la Plus belle voiture de l’année, l’Adam a tout de même décroché la palme du plus bel intérieur. Un succès mérité, étant donné les possibilités quasi infinies de personnalisation de l’Adam. Ciel de toit à diodes (façon Rolls Royce), décorations rétroéclairés, différents inserts colorés, l’Adam sort le grand jeu pour plaire à tout le monde ! Elle s’équipe aussi de connectiques Android et Apple, et de raffinements essentiels pour la conduite en ville (aide au stationnement, direction surassistée…). Son lancement commercial semble déjà un succès : c’est bien mérité !

Terminons cette visite de l’Exposition Concept-cars des Invalides avec la lauréate du prix de la plus belle voiture de l’année, afin de ne laisser aucun véhicule de côté. C’est la nouvelle Mercedes Classe A qui a décroché le trophée le plus subjectif de tous les prix automobiles de l’année ! Cela célèbre la nouvelle orientation stylistique de l’Etoile, qui transforme son petit monospace citadin en une compact sportive radicale. Reste à savoir ce que Mercedes fera de ce titre, honorifique, mais pas si simple à exploiter pour la communication, car très peu objectif.


Cette nouvelle édition de l’Exposition Concept-Cars du Festival Automobile International a tenu toutes ses promesses. Plus que des concept-cars, c’est un tour d’Europe de l’art automobile, actuel et passé, qui nous permet d’extraire la voiture de son simple rôle d’outil transportant « d’un point A à un point B ». Cette expression, qui nie tout plaisir au volant, trouve avec cette exposition annuelle une parfaite antinomie. On en redemande. Vivement l’année prochaine !

Affiche-Exposition-Concept-Cars-2013

Crédit Photographique : François M.

Bonus : le Festival Automobile International ne célèbre pas que l’automobile, mais aussi les arts et les techniques qui sont afférentes à la voiture. Ainsi, les sponsors de l’opération (les montres Bell&Ross, l’école de design Strate College) possédaient un petit stand ; plus intéressantes, une exposition de sculptures et de motos (dont quelques exemplaires de la marque française Avinton). En voici quelques clichés.

Première partie : le Retour des Mythes.