Logo Hybrid R

Au prochain salon de Francfort début septembre, Toyota viendra muni d’un concept Hybride. Nulle surprise jusque-là, le constructeur japonais étant précurseur et leader sur cette technologie en son nom et avec sa filiale Lexus, des plus petits formats comme la Yaris HSD jusqu’aux limousines LS 600h et SUV RX 300h. Toyota promeut d’ailleurs ses moteurs Hybrid Synergy Drive dans les courses de l’Endurance World Championship avec sa TS030. Avec le concept Hybrid-R, Toyota va faire se rencontrer ces deux mondes : grande série et compétition !

Hybrid R Concept Toyota

Après le nom du concept et quelques indiscrétion sur sa motorisation, le communiqué de presse de Toyota est « tombé » cette nuit : ce concept se caractérise par un système hybride associant un puissant moteur essence de faible cylindrée à des moteurs électriques, pour produire une puissance maximale combinée de plus de 400 chevaux. Il s’agira donc d’un condensé des solutions moteur actuelles, à savoir downsizing pour le bloc thermique, et place de plus en plus conséquente accordée au bloc électrique. Le temps où le moteur électrique n’était qu’auxiliaire est compté depuis l’apparition des « Hybrid Plug-in », à savoir la Toyota Prius éponyme et le duo Chevrolet Volt/Opel Ampera. En effet, le moteur électrique dont sera doté l’Hybrid-R Concept est nul autre que celui du prototype TS030, qui développerait près de 300 chevaux, soit les 3/4 de la puissance du concept-car japonais prévu pour Francfort !

Futuriste, ce concept n’en oublie pas pour autant d’être réaliste, puisqu’il sera doté d’un contrôle « bi-mode », probablement des réglages de châssis et de motricité différenciés, afin d’être utilisable sur route mais aussi sur piste. La démarche suivie par Toyota n’est pas sans rappeler le chemin pris par Peugeot avec sa 208 Hybrid FE, sur base de citadine et dont le bloc électrique est issu de la défunte 908 HYbrid4 d’Endurance, adjoint à un moteur essence ne dépassant 1200 cm3. Sur base de Yaris, le programme japonais n’en apparaît pas moins encore plus puissant, avec cette pudique indication de puissance, plus de 400 chevaux.

Le prototype TS030 est la machine Toyota engagée depuis 2012 dans les championnats d’Endurance, face aux Audi R18 e-tron Quattro. Si elle est en fin de développement, et que l’ensemble du budget est désormais alloué à sa remplaçante, au point de ne plus pouvoir engager qu’un des deux prototypes, sa technologie Toyota Hybrid System-Racing (THS-R) va donc connaître une adaptation sur une Yaris. Son bloc essence est un V8 3,4 de 530 chevaux, auquel les 300 chevaux électriques sont à ajouter notamment lors des phases d’accélération en ligne droite, via un « boost » durant 3 secondes. L’énergie cinétique recharge les batteries lors des freinages, à l’aide d’un supercondensateur installé au côté du pilote. Pour être complet sur l’architecture moteur de la TS030, la puissance électrique est transmise à l’essieu arrière, en plus du feu thermique, et non sur l’essieu avant comme sur sa concurrente l’Audi R18, se retrouvant de facto avec 4 roues motrices.

Présentation définitive du p’tit monstre lors de la conférence de presse de Toyota à Francfort, le 10 septembre à 12h45.

Crédit photographique : Toyota, WorldScoop, GoAutomedia.cdn, François M.

Mise à jour 19/08/13 : première photo complète du concept Hybrid-R, qui sera bien sur base de Yaris HSD 3 portes :

toyota_yaris_hybrid_r