DS4S 7

La Chine est un marché au cœur de l’attention de DS depuis quelques années, à tel point que le constructeur français lui dédie des modèles exclusifs que l’on aimerait bien voir sur nos routes… Dernier en date : la DS 4S.

Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, la DS 4S n’est ni une console de jeu japonaise, ni le dernier modèle de smartphone coréen à la mode. Après la DS 5LS et le SUV DS 6R (présenté ici), c’est le patronyme donné à la dernière production DS réservée au Pays du Soleil Levant qui vient d’être présentée au Salon de Canton. Représentant un quart des DS vendues dans le Monde, le constructeur développe ainsi sa gamme exclusive et adaptée à un marché aux goûts et besoins différents (même si s’inspirant) des nôtres…

Contrairement à ce que l’on pourrait penser (bis), la DS 4S n’est pas non plus une clone orientale de « notre » DS 4. Elle se veut comme un modèle à part entière de la gamme comme peut l’être le SUV DS 6 tant attendu chez nous. Reposant sur une plate-forme de DS 5LS, elle propose des lignes bien plus tendues et un dessin plus anguleux, délaissant ainsi le côté rondouillard de notre frenchy. Certains lui trouveront à juste titre des airs de 308 et il y a fort à parier que le groupe PSA a puisé son… inspiration dans la compacte phare de Peugeot pour pondre cette compacte, plus féline qu’escargot. Le porte-à-faux arrière, hyper réduit, peut lui rappeler la proue de la C4 ou le profil d’une Classe A. On distingue tout de même l’identité DS par l’adoption de la calandre DS Wings ainsi que de la signature lumineuse composée de LED à l’avant comme à l’arrière, du plus bel effet.

DS4S 5

DS4S 6

L’habitacle est lui bien plus proche de ce que peut proposer la DS 4 occidentale en reprenant sa présentation, à quelques exceptions près : compteurs, aérateurs et contreforts de porte ont ainsi été adaptés aux goûts locaux. Le savoir-faire DS en matière de finition et le choix des matériaux, si chers au Marché Chinois, sont bien évidemment de la partie avec la superbe sellerie « bracelet de montre », teinte en rouge pour l’occasion.

DS4S Intérieur 1

DS4S Intérieur 2

Niveau motorisations, trois essence prendront place sous le capot pour des puissances s’échelonnant entre 136 ch (3 cylindres PureTech) et 204 ch (1,8 L THP) et associés à la boîte de vitesse automatique à 6 rapports EAT6. Aucun tarif n’a encore été communiqué, mais on sait que la voiture sera produite à Shenzhen et ne devrait pas passer les frontières de l’Empire du Milieu.

Je suis pour ma part plutôt adepte de cet ersatz de 308 embourgeoisé et re-badgé DS pour représenter au mieux le savoir-faire tricolore en Chine. On peut également y voir des pistes pour le dessin de la future DS 3, qui devrait être annoncée au Printemps 2016, à Genève.

Photos : http://www.pcauto.com.cn