Enzo-Ferrari

Il était né le 18 février 1898 à Modène et il nous a quitté le 14 août 1988. Pas sur qu’il soit utile de refaire l’histoire de Ferrari qui s’est toujours déroulée autour du monde automobile puisque son père, Alfredo Ferrari, fabricant de poutrelle et de pièces métalliques crée en 1900 un atelier d’entretien automobile. En 1903, la famille Ferrari fait l’acquisition de sa première automobile et c’est à l’age de 10 ans, qu’Enzo a la révélation de la chose automobile lors de la Coppa Florio. La deuxième décennie est difficile pour la famille Ferrari puisqu’en 1916 le père décède de maladie et le frère d’Enzo meurt au front. En 1919, il trouve un travail dans une société qui fait de la récupération et du recyclage de véhicules militaires désaffectés et en cette même année, Ferrari fait ses débuts en course au volant d’une CMN 15/20. Ses assez bons résultats lui valent d’être engagé par Alfa Romeo à la fin de l’année 1920 après une saison sur Isotta Fraschini 4500 GP d’avant guerre. A l’été de cette même année, il arrive chez Alfa et débute très fort puisqu’avec une 20/40 il se classe second à la grande course du moment, la Targa Florio.

enzo ferrari et Nicola Romeo en 1923

La suite de l’histoire, je vous l’ai déjà raconté. Les années pilote pour Alfa, l’arrivée du Cavallino rampante, les années Scuderia Ferrari avec Alfa, puis dès la fin de la seconde guerre et la seconde moitiés des années 40 les débuts de Ferrari, la F1, les voitures de sport, la F1, l’endurance, le luxe et une image qui va se renforcer au fil des années pour devenir la firme de Maranello que nous connaissons aujourd’hui.

Plus que les superbes et performantes autos nées en Emilie Romagne, je vous propose de retrouver au fil des photos, sous la forme d’un pêle-mêle, Enzo Ferrari au fil des années (de l’école à à la fin des années 80 en compagnie de ses premiers patrons, de ses pilotes, de ses fils Dino et Piero et de quelques personnes qui ont compté dans sa vie).

D’Enzo au Commendatore, l’oeuvre automobile est immense et s’étale sur 70 ans et seuls quelques uns dans le monde merveilleux de l’auto peuvent avancer une telle histoire et une telle importance. Aussi pour compléter ce petit hommage à l’homme de Maranello, trois vidéos et un lien vers un sujet proposé il y a quelques mois sur le site.

Le lien vers le sujet du Blogautomobile.

http://blogautomobile.fr/meil-191367#axzz2c6zJMDvg

Via Youtube.