wiesmann manufacture

Il y a eu Artega, Melkus et Gumpert, il va désormais falloir ajouter Wiesmann à cette liste des petits constructeurs allemands mal en point ou en passe de disparaitre.

Le tribunal du district de Münster en Rhénanie du Nord-Westphalie dont dépend Wiesmann vient de mettre en place une procédure dite d’insolvabilité et vient de nommer un avocat comme administrateur provisoire de l’entreprise créée en 1988 par les frères ingénieurs Friedhelm et Martin Wiesmann. En clair, Wiesmann est au bord de la faillite !

Du coté du constructeur de Dülmen on a pas encore réagi à cette annonce et on semble travailler à la recherche d’investisseurs (comme pour Gumpert) ou d’un repreneur de la société que l’on croyait en meilleure forme et dont on pensait qu’elle traversait la crise sans trop de dommages.

L’administrateur installé par le tribunal de Münster et les dirigeants de Wiesmann ont désormais devant eux quelques mois pour trouver une solution pour que Wiesmann survive sans quoi la marque disparaitra et rejoindra mille autres constructeurs au panthéon de l’histoire automobile.

On ne perdra pas de vue que les petits constructeurs allemands ont certes pris de plein fouet la crise mais aussi la diversification des puissants groupes automobiles du pays qui arrivent désormais à être présents sur de nombreuses niches du marché et ce, avec une puissance que les artisans n’ont pas !

Via AutoZeitung, LBA.