Le système hybride léger de Suzuki fait son apparition sur le SUV Vitara de la marque. La reprise (enfin !) des essais, était donc l’occasion de le prendre en main pour une petite balade toujours aussi sympathique.

Disponible sur plusieurs modèles de la marque depuis plusieurs années, le maintenant célèbre système SHVS (pour Smart Hybrid Vehicle by Suzuki) est enfin introduit sur le Vitara afin de contenir encore mieux la consommation et les émissions de CO². Aidé par une batterie 48V et un alterno-démarreur, le nouveau 4 cylindres 1.4 BoosterJet vous promet alors d’économiser environ 20% de carburant tout en étant plus souple et doux au quotidien.

Rappelez-vous, je vous avais déjà présenté le Vitara il y a seulement quelques mois, équipé alors du BoosterJet non hybride dans sa configuration 140 ch à boite automatique. Avec cette petite mise à jour, ce n’est donc pas une révolution au volant. Déjà très typé souplesse et confort au quotidien, il m’a à nouveau apaisé et plutôt conquis dans sa façon d’être. Le léger flou dans la direction est toujours un petit souci pour moi, mais la tenue de cap reste exemplaire. Avec cette fois-ci le système Allgrip plus polyvalent et sécurisant, ses limites se voient repoussées et on se sent de fait, encore plus à l’aise.

En perdant en puissance pure, de 140 à 129 ch il ne perd pourtant pas en vitalité, au contraire ! Si certes, le 0 à 100 km/h perd quelques dixièmes, les accélérations et reprises semblent avoir davantage de peps. Le bloc électrique permet une belle réactivité à la pédale et un gain temporaire de 50 Nm de couple. Puis à l’inverse, il vous offre une douceur agréable au démarrage et à l’arrêt grâce au start and stop mieux travaillé. En plus, son excellente boite manuelle à 6 rapports (une boite automatique arrivera prochainement), courte et précise, nous donne un véritable plaisir de conduite.

L’intérieur quant à lui, ne change pas du tout. On conserve un dessin très (trop) classique et quelques matériaux pas vraiment terribles. Je retiens surtout les contre-portes en plastique dur ; c’est dommage car le reste est plutôt de bonne facture, notamment les très jolis sièges (en plus d’être bien confortables). A l’image en fait de tout cet habitacle, qui n’est pas franchement moderne mais tout ce qu’il y a de plus ergonomique et pratique.

A bord, on s’y sent d’ailleurs plutôt très bien, surtout à l’avant où l’espace et la position sont parfaits. La garde au toit est en revanche assez limitée à l’arrière, tout comme la 5ème place qui n’est pas optimale, mais tout ça conviendra parfaitement à vos enfants. D’autant qu’avec le toit ouvrant et le pavillon clair, on ne se sent pas étriqué. Son coffre identique, de 375 litres, vous laisse charger pas mal de valises et sa banquette rabattable avec une grande simplicité permet d’embarquer un vélo ou autres objets encombrants. Cela reste une véritable familiale, compact certes, mais accueillante.

Enfin, côté style, la recette est toujours la même. Déjà restylé fin 2018, le Vitara reçoit pour ce nouveau millésime 2020 des feux à LED lui conférant un soupçon de modernité bienvenu. Puis, cette couleur Solar Yellow le rend bien plus agréable à regarder que le basique blanc essayé précédemment. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il semblait alors attirer les regards. Sans être dans l’extravagance de ses concurrents, sa jolie configuration lui donne de l’allure.

Tandis que la consommation est annoncée à 4,9 l/100 en cycle mixte WLTP, j’ai pour ma part relevé des valeurs moyennes plutôt comprises entre 6 à 7 litres aux 100 km. C’est à peu de chose près identique à son cousin. Pourtant je dois reconnaître qu’à un rythme élevé ou en ville, les chiffres ont moins tendance à s’envoler, se calant même parfois à 5,5 l/100. N’oublions pas que cette fois-ci je dispose des 4 roues-motrices, augmentant de fait le poids et la consommation. Cependant, ce léger gain ne comblera probablement pas l’augmentation de prix. Le prix d’appel est maintenant de 22 640 € ou 25 840 € en Allgrip. La finition Style ici présente s’échange pour 27 790 €, auquel on ajoute facilement 850 € de peinture. C’est du côté du malus qu’on retrouve le sourire. Avec le nouveau calcul WLTP introduit au 1er mars 2020, le malus n’est plus d’actualité ou drastiquement diminué en fonction des versions.

Sans grand bouleversement, ce nouveau Suzuki Vitara Hybrid SHVS continue de nous séduire par sa simplicité et douceur de vivre. Confortable, ergonomique et mignon, il a de beaux atouts à avancer tout en abaissant légèrement son empreinte carbone.

Crédit photos : Thomas D. (Fast Auto)